Archives de Tag: formation

Mai 2017 : séances et animations du CDI

Malgré un mois de mai bien grignoté par les ponts et les week-ends prolongés, voici les projets que j’ai pu mener, et qui sont arrivés à leur conclusion (c’est malheureusement le cas pour les séances pédagogiques, les cours s’arrêtant le 10 juin).

Formation « Pratiques innovantes et outils numériques au CDI »

Comme certains d’entre vous ont pu le constater, j’ai publié début mai le support de la formation que j’ai animée avec Catherine Besse (@docalfred1).

Il s’agissait de la deuxième session du stage « Pratiques innovantes et outils numériques au CDI », avec une quinzaine de stagiaires, et nous avons profité de cette deuxième session pour mettre à jour notre présentation, présentation que je vous invite à consulter ci-dessous :

Support de formation 2017

La première session de la formation s’était déroulée dans mon lycée au mois de janvier, la seconde s’est donc déroulée dans le lycée de Catherine, à Cergy.

J’en profite pour signaler l’excellent travail de Catherine, publié il y a quelques jours : « Réviser avec YouTube »

J’espère pouvoir intégrer très prochainement cette ressource sur mon portail e-sidoc !

Animations du CDI

Étant peu présente du coup, fin avril et début mai au CDI, j’ai profité d’un rare moment où j’étais disponible pour organiser une exposition, après avoir désinstallé avec retard celle du Printemps des poètes.

Je ne sais pas à quel libraire, bibliothécaire ou professeur documentaliste rendre hommage, ni qui a eu en premier l’idée de s’inspirer des propos de lecteurs, mon hommage sera donc anonyme et collectif, pour cette exposition consacrée à « Je ne me souviens plus du titre… mais la couverture est bleue ».

Exposition déclinable dans toutes les couleurs (et qui m’a rappelé les numéros de Blow Up sur le jaune, le rouge, le bleu… au cinéma – voir ci-dessous), qui se monte rapidement quand on manque de temps et d’idées pour attiser la curiosité des élèves…

Voici l’affiche proposée, et dont j’imagine déjà les déclinaisons en rouge ou en jaune :

Et voici ce que cela donne sur le présentoir :

Petit clin d’oeil aux cinéphiles avec le numéro de Blow-Up qui correspond :

C’est la seule exposition que j’ai pu mettre en place ce mois-ci, avec bien entendu l’exposition des nouveautés…

Quant à l’harmonisation des cotes et de la signalétique, je l’ai pour l’instant laissé de côté au profit de la gestion des séries de français…

Séances (suite et fin, jusqu’à septembre prochain !)

  • Webradio

Au retour des vacances de printemps et durant le mois de mai (jusqu’au 19 mai), j’ai pu assister à chaque quinzaine (sauf lorsque j’animais un stage…) à « l’inclusion » d’une autre classe dans le projet webradio, et aux progrès des élèves.

Si nous ne pouvons toujours pas mettre en ligne les émissions, j’ai pu prendre les élèves sur le vif (en utilisant Prisma). Les enregistrements se sont complexifiés, passant d’une chronique avec musique à un dialogue, et abordant des sujets aussi variés que le harcèlement scolaire, le sport, les animaux, ou encore la première guerre mondiale.

Petit aperçu en images de ces quelques séances :

En relation avec les médias scolaires, j’en profite pour indiquer que le premier numéro d’un journal du lycée a été publié.

Mon intervention s’est certes résumée à apporter un encouragement aux élèves impliqués, à donner accès à la mezzanine du CDI quand ils en faisaient la demande, mais j’ai tout de même eu droit à mon propre exemplaire en couleurs !

  • Recherches sur les nouvelles du 19e siècle, 2nde4

Pour ces deux heures de séance en demi-groupe, j’ai été abordée fin avril par une de mes collègues de français.

Elle souhaitait faire faire à ses élèves des recherches par groupes de trois ou quatre sur une nouvelle en particulier, avec un temps d’analyse (en classe) de la nouvelle, et un temps, relativement restreint, de recherche au CDI.

J’avais préparé, en m’inspirant du travail de Françoise Cahen sur Les Années d’Annie Ernaux, toute une structure avec un Padlet permettant aux élèves de cibler leur recherche et d’ajouter sur leurs Padlets respectifs des ressources et des informations.

Made with Padlet

Évidemment, pris par le temps, tous les élèves n’ont pas pu consulter cette ressource ni se l’approprier…

  • Créer des Unes révolutionnaires

Entre mars et mai, j’ai beaucoup travaillé avec une de mes collègues professeure d’histoire : c’est avec elle que j’ai mené une bonne partie des séances sur les présidentielles avec ses deux classes en EMC : les 2nde6 et les 2nde8.

Durant les vacances de printemps, elle m’a proposé de travailler sur une autre thématique et j’ai immédiatement accepté.

Il s’agissait de faire réaliser aux élèves des Unes de presse consacrées aux événements de la Révolution française. À partir du support qu’elle m’a transmis, je lui ai proposé cette présentation :

Les élèves devaient travailler par binômes sur des thèmes tirés au sort, avec un premier temps de recherche (2h) puis deux heures en salle informatique pour réaliser leur Une sur Piktochart. Ils pouvaient poursuivre le travail chez eux durant une semaine.

Une fois le travail terminé, nous avons enregistré et rassemblé leurs Unes sur un Padlet, et ma collègue souhaitait également les imprimer pour les afficher dans sa salle.

Voici le résultat avec une Une que j’avais réalisée à titre d’exemple pour les élèves, et l’ensemble de leurs productions :

Made with Padlet

J’en profite pour afficher en grand la Une dont nous sommes particulièrement fières, car elle a répondu à toutes les consignes avec un résultat visuel des plus satisfaisants, à savoir celle sur les États-Généraux :

Cette Une respecte toutes les consignes que nous avions données :

  1. un titre de journal (réel ou inventé)
  2. le titre de la Une, avec la date
  3. un texte qui ne soit pas du copier-coller et, si possible, adopte un point de vue
  4. une belle mise en page avec des images cohérentes
  5. un travail signé

Je trouve qu’il s’agit d’un bien beau projet pour clore l’année, et ma collègue m’a déjà assurée vouloir renouveler l’expérience l’an prochain !

Quelques mots pour conclure…

Une petite info d’abord : ma candidature comme intervenante à Ludovia a été retenue, je serai donc présente à Ax-les-Thermes, pour ceux qui y seront aussi, du 22 au 25 août, mon intervention se déroulant a priori le mercredi 23 août après-midi.

Concernant le mois de juin : après 4 ans en collège je renoue au lycée, avec des cours qui s’arrêtent relativement tôt, et les tâches de fin d’années qui arrivent… En fonction du temps que j’aurai, vous aurez donc droit pour le mois de juin à un article #profdoc qui s’attardera sur le bilan d’activités (comme tous les ans), sous une forme qui est déjà prête, et peut-être sur une question thématique, comme je le promets depuis longtemps.

D’ici là, bon mois de juin à tous et bon courage !

2 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Support de formation 2017

Le stage « Pratiques innovantes et outils numériques au CDI » s’est déroulé :

  • les 12 et 13 janvier au lycée Albert Einstein de Sainte-Geneviève des bois (91)
  • les 4 et 5 mai au lycée Alfred Kastler de Cergy-Pontoise (95)

Retrouvez ci-dessous le support de formation proposé par Catherine Besse (@docalfred1) et Juliette Filiol (@JFiliol)

 

2 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Janvier 2017 : séances et animations du CDI

Je profite de ce nouvel article, publié un peu en avance au mois de janvier – mais c’est la faute aux vacances de février qui arrivent très vite – pour souhaiter une belle année 2017, cinéphile et numérique, pleine de bonheur et de projets, aux profs docs qui passeraient par là…

J’avais plein de choses prévues au mois de janvier, et je suis très heureuse de pouvoir enfin vous en parler !

Commençons par les séances, qui sont principalement des poursuites de séquences amorcées les mois précédents.

Séances

Comme ces séances, du coup, n’ont pas forcément donné lieu à des publications ou à des modifications, je vais me contenter de les lister rapidement.

Le 6 janvier, j’ai fait 3h de séances d’EMC :

  • 1h avec les 1ère L où, avec mon collègue d’histoire, nous avons repris le thème de la représentation des femmes dans la société (voir le Google Form du mois dernier) et où chaque élève devait intervenir sur la dernière question à l’oral ;
  • 1h avec les 1STMG1 sur le complotisme où ils devaient poursuivre leur travail de recherche sur une théorie du complot (la carte heuristique ci-dessous montre les représentations des élèves en début de séance :

  • 1h avec les 1STMG3 sur l’identité heuristique (le groupe que ma collègue d’histoire et moi n’avions pas encore vu). Dans ce groupe, certains élèves n’ont pas voulu que leur travail soit publié, voici donc un Padlet un peu moins nourri avec tout de même de très belles cartes heuristiques…

Made with Padlet

Le 7 janvier, j’ai vu un petit groupe d’élèves de seconde, envoyé au CDI par une collègue de français pour une heure de lecture. Je ne suis pas beaucoup intervenue, mais j’ai demandé à la collègue de m’impliquer un peu plus dans ce travail de lecture pour les séances suivantes, ce qu’elle a accepté.

Le 19 et le 20 janvier, j’ai fait 1h de séance en demi-groupe de formation à la recherche auprès d’une nouvelle classe de seconde. Pour ces séances, j’avais voulu modifier mon Google Form – la thématique traitée est toujours celle des Lumières – en ajoutant des captures d’écran et en modifiant l’ordre des recherches afin de faciliter la navigation des élèves.

Voici cette nouvelle mouture :

Enfin, le 20 janvier, j’ai revu les 1STMG3 (groupe 2) pour les faire travailler pendant une heure sur le complotisme. Comme pour les 1STMG1, je suis à nouveau partie d’une carte mentale :

Avant de commencer les travaux de recherche, j’ai demandé aux élèves de faire l’exercice suivant : ouvrir deux pages Google, sur la première taper une recherche neutre (exemple : « Programme Apollo ») et sur la deuxième, ajouter « Complot », le but étant de leur montrer que tout peut être prétexte à complot, et qu’en le cherchant, on finit forcément par le trouver. Ce travail devra être poursuivi durant d’autres séances.

Voilà pour ces quelques séances du mois de janvier…

Expositions

J’ai désinstallé à regret mon calendrier de l’Avent et les décorations de Noël – il faut d’ailleurs que j’enlève mon sapin chez moi… Avec mon collègue aide-documentaliste, nous nous sommes posés la question d’une thématique à proposer aux élèves.

Nous avons choisi la journée de l’amitié franco-allemande, qui reste ce qu’il y a de plus réjouissant dans les commémorations de janvier.

new-piktochart_947_4bafb20207ba6143a2d807781ba7d40cddc2bb67

J’ai donc proposé d’un côté une sélection de documentaires :

img_2557

De l’autre une sélection de fictions d’auteurs germanophones :

img_2558

Ainsi que l’affiche et les QR-codes suivants :

amiti-5c-c3-a9-_817_16487dd7fd81d209039046561807dc9bab0280d5

Nous avons également reçu une commande de la Bibliothèque pour l’école passée au mois de novembre, ce qui a permis d’enrichir le fonds documentaire en nouveautés.

img_2577

Gestion

Parallèlement à ce catalogage de nouveautés, j’ai poursuivi mon travail d’harmonisation des cotes et des notices (un peu) pour le rayon Arts, et (beaucoup) pour le rayon Philosophie.

Je pense d’ailleurs être poursuivie par la philo, qui était également le rayon que j’avais péniblement fait basculer de la CDU à la Dewey quand j’étais stagiaire au lycée… de là à rêver de Platon, Kant et consorts la nuit, il n’y a qu’un pas.

Je profite que je suis dans le chapitre « Gestion » pour revenir sur la répartition des rayons que nous avons adoptée ma collègue et moi. J’ai en charge les rayons 000 (Généralités) 100 (Philosophie) 200 (Religions) 700 (Arts) et 800 (Littérature) – même si le rayon Littérature est partagé entre nous, puisqu’il s’agit vraiment d’un gros morceau.

Pour renouveler le fonds de ces rayons, j’avais commencé avec ma copine @spdocs par partager un Google Doc, mais je me suis dit qu’il serait tout aussi bien de travailler à plus de deux (plus on est de fous) et c’est pourquoi je vous propose le Padlet ci-dessous, où mettre des couvertures de livres, des notices et des liens de suggestions pour renouveler le fonds. Je n’y ai mis pour l’instant que les rayons sur lesquels nous travaillons toutes les deux, mais libre à vous de rajouter des classes de la Dewey qui vous intéressent.

Made with Padlet

Préparation de la SPME17

Le 5 janvier, j’ai inscrit le lycée à la Semaine de la presse et des médias à l’école. À cette occasion, j’ai recyclé ma présentation de la SPME que j’avais proposée à mes collègues de collège l’an dernier, et voici ce que j’ai envoyé aux enseignants, en guise d’introduction et afin de les appâter, pour cette année :

Et j’en viens maintenant aux deux gros projets de janvier.

Intervention du collectif OA en « Arts visuels »

Voilà un projet que je prépare depuis début décembre, et que je vous avais annoncé : il a enfin eu lieu.

En effet, début décembre, Léo Paget (comédien, réalisateur, et cousin avec qui je vais de temps en temps voir des expos sur le cinéma), m’avait proposé d’intervenir au lycée pour présenter, avec son équipe, l’un de ces projets.

Du coup, entre la construction du projet, les échanges de mails, et l’intervention en elle-même, ça risque d’être un peu fouillis, donc je vais me concentrer sur l’intervention.

Le 17 janvier, Léo est venu avec 3 personnes de son équipe, le collectif OA, pour présenter pendant 2h son travail aux élèves de l’enseignement d’exploration « Arts visuels ».

Léo Paget (réalisateur / monteur), Carlotta Antonucci (réalisatrice), Laure Barbotte (scripte / scénariste) et Alexandre Coelo (compositeur / acteur) ont participé à la réalisation du court-métrage « Je suis enchanté » présenté au Nikon Film Festival.

Pendant 2h, ils ont raconté aux élèves leur parcours, tous venus du studio Muller, une école de théâtre qui les forme également au jeu face caméra, à l’improvisation, au mime, etc. Avec une dizaine d’autres personnes, ils ont monté le collectif OA, qui leur permet de monter des projets et de se former aux différents métiers du cinéma, et de manière accélérée, ils ont réalisé « Je suis enchanté ».

« Je suis enchanté » dure 2mn20 et condense durant ce temps très court une anecdote poignante et terrifiante de la Seconde guerre mondiale, dont l’atmosphère est très bien reconstituée. L’histoire colle parfaitement à la thématique imposée par le Nikon Festival, à savoir « Je suis une rencontre ».

L’équipe du film a expliqué aux élèves le déroulement d’un tournage, les repérages, les contraintes liées aux lieux, aux budgets, au temps, au scénario. Ils ont évoqué le matériel utilisé, le casting , la promotion du film une fois ce dernier achevé, et enfin en quoi consistait le Nikon Film Festival. Ils ont évidemment montré leur film ainsi que 2 making-of.

Cette intervention a beaucoup plu aux élèves et aux enseignants en charge de l’option, et je profite de cet article pour remercier encore une fois l’équipe pour leur venue, en leur souhaitant le meilleur pour ce festival et pour leurs projets à venir.

Pour voir le film : http://www.festivalnikon.fr/video/2016/533

Page Facebook du collectif OA (avec photos de l’intervention, making-of, etc.) : https://www.facebook.com/oacollectif

Stage « Pratiques innovantes et outils numériques au CDI »

Enfin, the last but not the least, mon mois de janvier était centré autour de deux jours qui m’ont bien accaparée et qui ont nécessité, eux aussi, une bonne préparation durant ces derniers mois.

En effet, depuis l’année dernière, je suis dans le groupe des formateurs DAFPA de l’académie de Versailles pour la documentation. Cependant, l’année dernière, je n’étais encore que « bébé formatrice », je n’animais pas encore de stages. C’est à ce titre que j’avais assisté au stage de Cyril Duquenne « Faire évoluer le CDI, quelles stratégies ? ».

Du coup, en février dernier, j’ai proposé avec ma copine Catherine Besse (@docalfred1) de co-animer (parce que c’est plus sympa) le stage « Pratiques innovantes et outils numériques au CDI », qui a été organisé dans mon lycée les 12 et 13 janvier derniers.

Comme nous avons eu suffisamment d’inscrits, nous pouvons organiser cette année deux sessions : l’une chez moi, au fin fond de l’Essonne, l’autre chez Catherine, en mai, au fin fond du Val d’Oise.

Je ne publie donc pas notre support de formation, j’attends la 2e session. Mais voici quelques tweets qui ont ponctué ces deux journées :

https://storify.com/JFiliol/stage-pratiques-innovantes-et-outils-numeriques-au

Cette première expérience de co-animation a été vraiment un bonheur, j’ai adoré ces deux jours plein de stimulation, d’énergie positive, d’échanges avec une vingtaine de collègues des plus agréables, et tout ça avec Catherine qui partage mon goût pour le numérique, le cinéma de filles, les sushis et les nans au fromage !

Voilà pour ce mois de janvier des plus riches, je vous dis à très bientôt, et encore un bon début d’année à tous !

7 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Octobre 2016 : séances et animations du CDI

Déjà les quasiment vacances de la Toussaint, j’ai l’impression que le temps a filé et que je n’ai pas fait la moitié de ce que je voulais faire ce mois-ci !

Mais voici tout de même le compte-rendu de mes activités mensuelles, sans cette fois-ci de réflexion perso-professionnelle, je garde ça peut-être pour le mois prochain…

Séances

TPE

J’ai eu ce mois-ci assez peu de séances hormis la poursuite des TPE. Durant ces séances, après la présentation du « Mémo des TPE » (voir article précédent), des méthodes et des outils de recherche, je suis revenue de manière un peu plus approfondie, mais seulement pour une classe, et en collaboration avec leur enseignant de physique chimie, sur la méthode heuristique.

Pour les élèves qui ont déjà abouti à la formulation de leur problématique, revenir à ce moment sur la démarche heuristique peut être un frein, mais pour ceux qui peinent encore à trouver un sujet et à le délimiter, c’est un bon moyen de se creuser la tête.

J’ai ensuite aidé les élèves dans leur recherche, leur navigation sur le portail e-sidoc du CDI ou dans les rayons, dans l’utilisation de la recherche avancée. J’ai suggéré des méthodes et des pistes de recherche, qui ont été retenues ou non, comme pour ce groupe de ES, qui voulait travailler sur les inégalités hommes / femmes dans le travail et à qui j’avais proposé, en vain, de se pencher sur les métiers du numérique.

Je suis toujours avec curiosité les TPE de L (français et philosophie), que je vois le moins, et à qui je viens parfois en aide indirectement, en pointant une nouvelle ressource dans ma lettre de diffusion adressée aux enseignants. Pourtant certains de leurs choix sont vraiment sympathiques, qu’ils cherchent des ressources sur la différenciation pédagogique, ou sur le bonheur au travail, avec les chief happiness officers et les GAFA…

Accueil des secondes et formation à la recherche

Ce mois-ci, j’ai à nouveau accueilli des élèves de secondes au CDI, accompagnés de leur professeur principal. Deux séances en tout, la première d’une heure entière et la seconde d’une demi-heure.

La première, avec une classe que je retrouverai au retour des vacances en séance de formation à la recherche, m’a permis d’amorcer le sujet. Cette séance s’est déroulée en trois temps :

  1. un temps d’environ un quart d’heure où j’ai « délivré la parole divine » (ce que j’aime le moins durant ces séances) : accueil au CDI, règlement, emprunts, les différentes zones… j’essaye de rendre la chose la plus interactive possible en m’appuyant sur l’expérience des élèves qui seraient déjà venus par eux-mêmes
  2. un temps d’un peu moins d’une demi-heure avec le jeu des petits papiers (voir à nouveau l’article précédent), cette fois-ci bien mieux organisé : les élèves prennent un papier, retrouve le document demandé, le note, me l’apporte, et récupère un autre papier, tout en gardant au fur et à mesure tous les papiers successifs. Après rupture des stocks, on comptabilise l’équipe ayant récolté le plus de papier, et qui a droit à ma reconnaissance éternelle…
  3. un 3e temps d’un quart d’heure, avec une présentation du portail e-sidoc et de la recherche sur internet, disponible ci-dessous :

Cela peut paraître certes un peu rapide, mais j’ai prévu de reprendre cette présentation avec eux en séance de recherche.

Pour la classe qui n’est venue qu’une demi-heure, j’ai fait la présentation « parole divine » et le jeu…

Voilà pour les séances menées ce mois-ci, mais j’ai, comme je l’ai annoncé, un bon petit planning de séances qui s’annoncent au retour des vacances.

Planning des séances

  • séances de formation à la recherche : 2 classes de 2nde (les mêmes que pour la découverte du CDI) en demi-groupe (4h)
  • une séance hebdomadaire en demi-groupe au moins jusqu’aux vacances de Noël, en EMC, sur le thème de l’identité, avec une classe de Première STMG
  • un projet avec une autre classe de Première STMG, toujours en EMC, cette fois sur le thème des médias numériques.

Animations du CDI

Ce mois-ci, j’ai organisé deux expositions.

Fête de la science

La première, sur le modèle « à l’intérieur, les documents du CDI / à l’extérieur, les QR-codes à flasher », était consacrée à la Fête de la science. Comme d’habitude pour ces expos, les QR-codes étant proposés aux élèves dans des espaces du lycée où le portable est autorisé, je n’ai pas de visibilité sur le succès ou l’absence de succès du dispositif.

f-5c-c3-aate-de_7861880_5f1006d1dedc3b33f0875e3a38956d48d0cb1705

https://magic.piktochart.com/output/16246149-fete-de-la-science-2016

J’envisage très sérieusement, au fur à mesure, de jouer sur la notion d’utilisation « pédagogique » des smartphones pour faire rentrer les QR-codes dans le CDI.

f-5c-c3-aate-de_7861880_41346c00dd4bcc10cf736b23e5311e6bc6729dd1

https://magic.piktochart.com/output/16246429-fete-de-la-science-2016-qr-codes

Pour les documents du CDI, voilà une petite idée de ceux qui étaient exposés :

photo-19-09-2016-17-32-25

Semaine du goût

La seconde exposition n’était pas prévue à l’origine. Je dois son organisation aux bonnes idées d’Isabelle Poulain, que je remercie encore vivement !

semaine-du-go-5_776_8097c58c36dd39b7215ec3597025284e2d4ab3af

https://magic.piktochart.com/output/16978437-semaine-du-gout-2016

Comme j’ai mis en place cette exposition pile au début de la semaine du goût, je n’ai pas pris le temps de faire des QR-codes.

L’idée était donc de proposer des ouvrages de fiction ou de documentaires dont le titre évoquerait les repas, la nourriture, ou l’activité même de manger. Je me suis retrouvée dans le rayon des romans à guetter le moindre titre évocateur, depuis Petit déjeuner chez Tiffany jusqu’à L’Orange mécanique, en passant par des choses un peu plus subtiles Charlotte (pour la charlotte), La Religieuse de Diderot (pour la pâtisserie) ou Le Banquet de Platon… Grâce à mes collègues j’ai aussi trouver des ouvrages qui nous enjoignent à « ne pas avaler ça » ou des romans policiers où les types se « mettent à table » !

Une méthode amusante de connaître son fonds !

Communication

  • Twitter au CDI

La grande nouvelle de ce mois-ci est l’arrivée du CDI sur Twitter, après une heure de réunion avec mes collègues, puis d’une autre heure pendant laquelle nous avons créé le compte, choisi les premiers abonnements et lancé le premier tweet. Si vous voulez plus régulièrement des nouvelles du CDI, abonnez-vous donc à @cdieinstein91 !

Le compte est pour l’instant assez confidentiel, mais j’ai prévu une bonne campagne d’affichage :

new-piktochart_817_85d090be8863290f88a0ecbc1435ef1d9d181541

https://magic.piktochart.com/output/17126492-twitter-einstein

Le but est de donner aux élèves des informations générales (réunions, séances), les nouveautés et les expositions organisées par le CDI, et évidemment une veille culturelle et sur l’orientation semblable à ce que j’essayais de faire l’année précédente au collège.

  • Portail e-sidoc

La veille que je transmets chaque semaine aux collègues via l’E-INSTANT CDI me permet également, ponctuellement, d’enrichir le portail e-sidoc.

J’ai déjà évoqué la répartition des tâches proposée par ma collègue. Pour ma part, cette répartition comprend aussi la veille numérique et l’enrichissement du portail en actualités et en ressources culturelles, ce qui me va très bien et contrebalance la gestion des retards et des commandes de matériel !

Voilà ce que cela m’a déjà permis d’ajouter :

Gestion et signalétique

Après m’être fait la main sur le rayon Généralités et sur le rayon Religions, nous avons plongé, ma collègue et moi-même dans le rayon Littérature, où un gros travail de recote et de désherbage nous attendait !

J’ai pu découvrir à cette occasion, de nouvelles perles, rassemblées depuis en réserve sous l’appellation ironique de « fonds patrimonial » et dans l’attente de l’avis ou de la récupération des collègues de lettres…

Après un mois d’effort, et malgré environ encore une étagère entière à traiter, cela commence enfin à ressembler à quelque chose… il ne manque plus que l’arrivée de la commande qui permettra de donner un nouveau coup de jeune à ce rayon !

Indépendamment de cela, j’ai réfléchi à une nouvelle signalétique dans les rayons documentaires qui me sont attribués :

Ce ne sont pour l’instant que des ébauches (surtout pour les rayons en réfection) mais elles ont plu à mes collègues, qui m’ont proposé de les réaliser aussi pour leurs rayons.

Réunions et formation professionnelle

Entre fin septembre et le 18 octobre, j’ai assisté à plusieurs réunions, formations et présentations :

  • le 27 septembre, j’ai assisté à la première réunion de formation de formateurs de l’année.
  • le 5 octobre, j’étais à la première réunion nationale des TraAM Documentation
  • dans le courant du mois, j’ai vu passer l’appel à contribution du MEN sur l’esprit critique

J’ai donc répondu en envoyant mon infographie sur la rumeur, réalisée en mars dernier à l’occasion de la semaine de la presse :

rumeur-info-ou-intox

et ma présentation, également sur la rumeur, réalisée au même moment :

J’en ai profité pour afficher et partager au CDI l’infographie que j’ai vue passer à l’occasion de cet appel à contribution, et que je trouve vraiment chouette… (elle m’a donné de bonnes idées pour la présentation à destination des enseignants et que je veux faire cette année pour la semaine de la presse)

espritcritique_infographie_639228

  • le 12 octobre, j’ai assisté de manière assez enthousiaste à la présentation de la plateforme de lecture Glose,

J’ai tout de suite imaginé des possibilités d’actions et de projets, j’en ai déjà discuté avec le collègue de français qui me laisse ses classes de 2nde à la rentrée pour la formation à la recherche, j’ai déjà créé mon compte et j’envisage de créer un compte pour le CDI et de le relier au compte Twitter @cdieinstein91

  • enfin le 18 octobre, j’ai assisté (ou assisterai, cela dépend du moment où cet article paraîtra) à ma première réunion dans mon nouveau bassin.

Voilà pour ce court mais dense mois d’octobre. Bonnes vacances à tous (du moins à ceux qui ont la chance d’en avoir) et à très bientôt sur Cinéphiledoc !

1 commentaire

Classé dans Tics de doc

Septembre 2016 : séances et animations du CDI

Je publie cet article #profdoc avec un peu d’avance, pour équilibrer avec l’article du mois prochain…

Avant de reprendre ce traditionnel article mensuel, j’aimerais commencer cette nouvelle année scolaire par quelques petites réflexions, d’ordre personnel et professionnel, mais sans aucune ambition.

La vie numérique de M…

En effet, avant de parler de mon nouvel établissement et de mon nouveau CDI, j’aimerais m’attarder sur ce phénomène actuel qui consiste à rejeter et à diaboliser le numérique, en partant d’une personne de mon entourage.

M… ne supporte pas le numérique. Si je prends le risque de parler de lui aujourd’hui, c’est bien parce que je sais qu’il ne mettra pas les pieds sur ce blog.

M… a aujourd’hui la soixantaine, il est fonctionnaire au sein de l’éducation nationale, et utilise a minima le numérique dans sa vie professionnelle : il envoie des mails, en reçoit, et, il me semble, maîtrise parfaitement les éléments d’une suite bureautique.

Pourtant, dès qu’il sort de ce cadre professionnel, M… fuit tout contact avec le numérique. Il a un téléphone portable qu’il n’allume que lorsqu’il prend la voiture pour de longs trajets, il ignore ce que sont des SMS ou des MMS, il n’est pas sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’il habite dans une zone mal desservie par internet…

Autour de lui, ses amis, parfois bien plus âgés, échangent des photos sur leur smartphone, sont sur Facebook, et font des achats en ligne.

Régulièrement, M… m’appelle pour me demander de passer une commande, s’indigne des « gamins » toujours sur leurs portables, ne comprend pas pourquoi la banque, EDF, ou le moindre prestataire de service lui demande son adresse mail, ou est exaspéré par ses copains branchés qui essayent de le convertir au numérique.

Sur le plan numérique, tout nous oppose, M… et moi : pour moi, la moindre démarche administrative se fait en ligne, j’y prend mes rendez-vous chez le médecin, j’y consulte mes comptes, j’y remplis ma déclaration de revenus.

J’ai du mal à rester éloignée d’un outil numérique, ordinateur, tablette ou smartphone, je consulte le trafic sur le RER, les dernières actualités, la météo, les embouteillages sur la N104, les dernières infos sur Twitter… et je m’exaspère de la moindre absence de wifi.

M… est un membre de ma famille mais il est loin d’être un cas isolé. Combien de collègues ai-je rencontré, qui refusent tel ou tel projet impliquant un soupçon de numérique parce que « ça prend trop de temps » ou « c’est trop compliqué », ces collègues qui préfèrent encore un affichage papier en salle des profs ou un mot dans leur casier, parce que leur boite mail académique déborde de courrier non lu…

À Ludovia, université numérique, le maire de la ville d’Ax-les-Thermes nous vantait telle ou telle zone de la ville où il n’y avait pas encore de wifi, et nous suggérait de venir nous y ressourcer. Les 3/4 de la salle avaient tablettes, ordis, ou portables à la main.

À la rentrée, on a beaucoup parlé d’un ouvrage dénonçant les méfaits du numérique dans l’éducation. Il était cependant assez comique de voir que les auteurs de ce livre en faisant la promo avec un compte dédié sur Twitter, comme si des végétariens mangeaient de la viande pour se convaincre de ne pas en manger…

Régulièrement, je tombe sur des articles de presse qui évoquent, chez certains, cette peur et ce rejet du numérique, et des innovations technologiques en général.

Et après tout, qui suis-je pour juger ?

Il y a des enseignants formidables qui se passent de numérique, qui s’impliquent et multiplient les projets sans avoir besoin, comme moi, d’être accro à leur smartphone.

Et il y a ceux, dont je fais partie, qui continueront à faire du numérique parce que cela leur convient et parce qu’ils pensent que cela est nécessaire aux élèves pour évoluer dans le monde qui nous entoure.

Il y a des élèves qui sont, malgré l’étiquette « digital natives » qu’on leur colle, bien moins à l’aise avec le numérique qu’on ne se l’était imaginé (j’en ai fait l’expérience en collège).

Il y a ceux aussi qui d’emblée nous dépassent par leur aisance devant un écran – comme cet élève de quatrième l’an dernier, qui apprenait à coder au CDI.

J’aime le numérique dans tout ce qu’il représente d’accès au savoir, à l’information, dans tout ce qu’il facilite en matière de vie quotidienne et de communication, j’aime tout cet éventail de personnes qu’il me fait rencontrer, néophytes ou convertis, observateurs ou acteurs, et je suis consciente de ses dérives et de ses excès.

Même si je l’utilise quotidiennement et si je cherche à impulser des actions qui forment au numérique et qui s’appuient sur ses outils, je ne chercherai jamais à l’imposer professionnellement à quelqu’un…

J’ai simplement du mal avec toutes les personnes qui me tiennent le discours du bout de bois et du « c’était mieux avant ».

Voilà pour ces quelques cogitations personnelles, qui n’ont pas d’autre prétention que de poser à plat ce que je gamberge dans ma petite tête, et dont, j’espère, vous excuserez la platitude.

J’en profite tout de même pour vous renvoyer, si le cœur vous en dit, à la lecture de quelques articles, où sont intervenus sur le sujet notamment Anne Cordier ou Nicolas Le Luherne

Entrons désormais dans le vif du sujet de cet article.

Nouveau CDI, nouvel établissement

Entre l’année dernière et cette année, je fais le grand écart : je passe d’un collège de moins de 300 élèves à un lycée de plus de 1000 élèves. Je passe d’un petit couloir où il suffisait de faire 2 mètres pour être soit à la vie scolaire, soit en salle des professeurs, soit à l’administration, à un labyrinthe qui exige de moi une bien plus grande activité physique. Je passe d’une trentaine d’enseignants à environ 120 profs, je passe d’un poste seul à un double poste (avec deux autres personnes en appui)…

Les contrastes sont nombreux et saisissants. Mais pour ceux qui suivent ce blog depuis quasiment sa naissance, ils savent que finalement, ce lycée et ce CDI ne sont pas nouveaux pour moi… En effet, c’est dans ce lycée que j’ai fait mes premières armes. Je ne me retrouve donc pas complètement en terra incognita, j’ai le dépaysement et la nouveauté sans être désorientée, ce qui est, pour le coup, assez confortable.

Bien-sûr, en quatre ans, ce CDI a évolué, et j’ai dû me réhabituer, aussi, à ne plus être seule à la barre. Je commence d’ailleurs à apprécier certains aspects du double poste, sur lesquels je reviendrai…

Voici donc d’abord à quoi ressemble, visuellement, ce CDI :

Plus grand qu’au collège, mais pas immense non plus. Moins d’ordinateurs que je n’en avais au collège, mais une mezzanine avec vidéoprojecteur.

Concernant le fonds, le CDI dispose de 40 abonnements, et les documentaires sont classés en Dewey. Le fonds est en cours de rénovation, certains rayons ont bien besoin d’être rafraîchis et la tâche est titanesque. Voici donc pourquoi j’apprécie le double poste : une répartition de la gestion des rayons ainsi que des abonnements.

Cette année, je m’occupe des Généralités (000), de la Philosophie (100), de la Religion (200), des Arts (miam du cinéma) – 700 – et d’une partie de la Littérature (sauf littérature étrangère) – 800.

Je suis déjà parvenue, durant ce premier mois, à harmoniser les cotes du rayon 000 et du rayon 200. J’ai jeté un coup d’œil au rayon 100, qui a subi un bon désherbage l’an passé, et j’ai trouvé de belles petites perles dans le rayon 800.

En ce qui concerne les fictions, nous faisons rayons communs. Mais le fonds reste encore relativement peu attrayant, et vieillot. J’ai souvent l’impression de faire de l’archéologie documentaire, à enlever au cutter de vieilles cotes manuscrites maintenues par du scotch jauni (avec parfois plusieurs couches, à passer au carbone 14), et à découvrir la date du premier emprunt (1977) d’une édition des Mythologies de Roland Barthes ou de feuilleter Les Héroïnes de Corneille, édition de 1924, dont je ne sais si un jour il a jamais été emprunté…

photo-23-09-2016-15-41-01

Autant dire qu’il y a de quoi du boulot !

Néanmoins, sur ce CDI partagé, voici ce que j’ai réussi à faire en septembre :

Séances

  • Accueil des secondes

Pour l’instant, je n’ai vu qu’une classe de seconde. Il y en a 11 en tout.

Cette séance d’une heure s’est déroulée en 3 temps : une présentation du CDI et de ses espaces, des conditions de prêts, des équipes, etc., un jeu de piste en équipe de 2 à 3 élèves, avec les petits papiers présentés ci-dessous.

seance-decouverte-2nde

À chaque fois qu’une des équipes rapporte un papier rempli, elle récupère un autre papier, jusqu’à épuisement du stock. Cela permet aux élèves de se familiariser rapidement, et de manière amusante, avec les différents espaces du CDI.

Durant le 3e temps, ma collègue d’histoire-géo présentait à une moitié de la classe des revues spécialisées, pendant que j’aidais l’autre moitié dans leurs recherches en EMC.

  • TPE

Du fait de nos emplois du temps, les TPE sont répartis entre ma collègue et moi. J’ai une classe de S, une de ES et une de L. Pour l’instant j’ai vu les S et les ES, à qui j’ai fait cette présentation en première séance :

m-5c-c3-a9mo-tp_15864748_feadf6620989335a4cb49f94497ed4e36a8c6a6d

https://magic.piktochart.com/output/15864748-memo-tpe

Puis à qui j’ai fait ces deux présentations en deuxième séance :

Les présentations sont accessibles directement sur le réseau pédagogique de l’établissement, et j’ai déjà quelques groupes convertis au mur collaboratif.

Je n’ai pas vu les L, qui me posent régulièrement des lapins.

  • Projets à venir

J’ai déjà quelques séances de formation à la recherche programmées avec les secondes, mais pas seulement.

J’ai pu discuter avec quelques collègues et commencer à réfléchir à deux projets en particulier : un en STMG sur la veille, et un en première ES, normalement, sur le numérique, et en particulier sur l’usage des réseaux sociaux dans le cadre de la campagne présidentielle à venir. Je vous tiendrai au courant au fur à mesure que ces projets se construiront.

Pour les ateliers et autres clubs, je n’ai pas encore d’idées précises, si ce n’est un atelier jeux, qui, sans empiéter sur le foyer, permettrait aux élèves de découvrir chaque semaine un nouveau jeu…

Communication

Pour l’instant, encore, je suis en pleines cogitations, mais j’ai réussi à mettre en place quelques petites choses.

  • Lettre de présentation

Même si j’étais déjà connue de certains collègues, j’ai tenu à me présenter à nouveau : voici donc le mail que j’ai envoyé, quelques jours après la rentrée :

Bonjour à tous,

Je me permets de vous adresser ce message afin de me présenter à vous à nouveau.

Ancienne professeure documentaliste stagiaire au lycée Einstein, j’ai travaillé pendant 4 ans au collège Jean Mermoz de Savigny-sur-Orge avant de revenir cette année parmi vous en tant que titulaire, avec beaucoup de bonheur.

Ceux qui me connaissent déjà savent qu’il me tient particulièrement à cœur de travailler avec vous et d’expérimenter de nouvelles choses.

Les thématiques qui m’intéressent sont entre autres les usages pédagogiques et l’identité numériques, la publication en ligne, le cinéma et la littérature. Mais je n’exclue aucun autre thème de travail et serai toujours heureuse et impatiente de travailler avec vous, quoi qu’il arrive !
Je profite également de ce message pour mettre à votre disposition une infographie que j’avais proposé aux enseignants de mon collège l’an dernier (ne vous formalisez donc pas d’y trouver mentionné le nom de mon ancien établissement), et que j’espère pouvoir enrichir durant l’année :
https://magic.piktochart.com/output/10741612-boite-a-outils-du-cdi

N’hésitez pas à venir me trouver ou à m’envoyer un petit message ! Je suis également légèrement accro à la caféine durant les périodes scolaires, en particulier au moment de démarrer la journée…

Bonne fin de semaine et au plaisir de vous retrouver !

Juliette FILIOL
Professeure documentaliste
@JFiliol
Cette première lettre m’a permis d’amorcer des échanges et j’ai eu quelques retours, tous très sympathiques.
  • L’E-instant CDI

J’ai voulu reprendre, en l’adaptant au contexte, à l’existant (une lettre hebdomadaire de la proviseur adjointe) et au public, la lettre de diffusion que je faisais au collège. J’ai donc repris une formule hebdomadaire, en la centrant davantage sur culture, éducation et numérique.

e-instant-cdi_15886286_1798a9617ba2c185077be1d829f8c01a7378e120

https://magic.piktochart.com/output/15886286-e-instant-cdi

Pour le nom de cette lettre, il fait référence au nom de l’établissement, le lycée Albert Einstein, « E-instant » commençant comme Einstein, et au numérique avec le E du début.

  • Agenda en ligne

Une première, inspirée des pratiques de certains collègues, j’ai décidé, pour faciliter mon organisation, de mettre à disposition des collègues mon agenda. Cela est aussi motivé par le fait qu’avec le double poste, j’ai souvent des demi-journées, ça me permet de m’y retrouver.

https://calendar.google.com/calendar/embed?src=c7v4b2mlf6jqm3l2tt2joud6b0%40group.calendar.google.com&ctz=Europe/Paris

Animations du CDI

J’ai pu reprendre mes expos thématiques, la première sur les Journées européennes du patrimoine.

Cependant, le règlement intérieur du lycée et le règlement du CDI étant relativement stricts, j’ai dû adapter mes expos augmentées. Voici donc l’affiche que j’ai placée sur la porte du CDI.

expos-augment-5_15864356_25b473a6987bc0d9d879eff8ee7cf89e0922c8c4

https://magic.piktochart.com/output/15864356-expos-augmentees-lycee

Chacune des expos est « annoncée et prolongée » en dehors du CDI.

expo-augment-5c_16006085_8d2a97a4ff094a60d6df0318c1e78d61886d1d64

https://magic.piktochart.com/output/16006085-expo-augmentee-jep

Voilà ce que ça donne pour les Journées du patrimoine.

Et c’est tout pour l’instant. Je reste en ébullition et en attente des autres choses à impulser, à reprendre, et à mettre en place. D’ici là, vous retrouverez très bientôt le prochain article cinéphile, avant l’article doc du mois d’octobre…

À bientôt !

6 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Avril 2015 : séances et animations du CDI

Malgré le titre de cet article, je commencerai par revenir dans un premier temps sur deux journées de formation que j’ai suivie fin mars et début avril.

Formations

J’avais évoqué ces formations dans l’article du mois de janvier. Pour rappel, ce sont deux formations que j’ai demandées en début d’année, les deux ayant comme particularités d’être assurées par la même formatrice, Annie di Martino, et de se dérouler à chaque fois sur deux jours.

Capture d’écran 2015-04-14 à 17.26.18

Ces formations s’intitulent : « Enseigner autrement : le jeu en classe » et « Enseigner autrement : la démarche heuristique » et sont interdisciplinaires. Je reviendrai brièvement sur ce qui m’a marquée durant ces deux derniers jours pour chacune de ces formations.

Durant la deuxième partie de « La démarche heuristique », nous sommes revenus sur l’utilisation des pictogrammes dans la réalisation des cartes heuristiques, la réalisation de ces cartes, et, en salle informatique, nous nous sommes familiarisés avec quelques logiciels de mindmap – certains connus (je connaissais notamment Freemind que j’ai tendance à trouver beaucoup trop austère et peu intuitif), d’autres nouveaux pour moi, comme Coggle.

Durant la deuxième partie du stage « Le jeu en classe », ce qui m’a surtout frappée, c’est d’avoir eu à fabriquer des jeux sur 6 modèles différents : le Jeu de l’oie, le Monopoly, les 7 familles, le Cluedo, le Pictionary et le Petit bac ou l’amnésie (jeu du post-it). Nous étions par groupe, devions lancer un dé et en fonction du chiffre sur lequel nous tombions, imaginer un jeu sur ce modèle en 2 minutes. Si j’ai déjà réalisé un jeu de l’oie et un Trivial Pursuit pour les CM2 dans le cadre de la liaison CM2-6E, j’ai été quelque peu désarçonnée de tomber sur le Pictionary, puis sur les 7 familles.

  • Pour le Pictionary, j’ai imaginé un jeu appelé « Dessindoc » où les élèves doivent dessiner les différents médias d’information et les différents objets qu’on peut trouver dans un CDI. Les élèves sont par deux, l’un a une carte avec le mot et sa définition et doit la faire deviner à son camarade.
  • Pour les 7 familles, j’ai imaginé le « Comm’families », où les élèves doivent retrouver les 7 familles de l’information et de la communication (voir fabriquer et imaginer eux-mêmes les familles et leurs membres), avec comme familles incontournables : la télévision, la radio, la presse, les livres, internet, l’oral et les expositions. Mon idée était en effet de partir de la source de l’information et d’aller jusqu’au moyen de communication et aux publications que les élèves peuvent eux-mêmes produire.

Enfin, durant cette deuxième journée, nous avons abordé la question du jeu de rôle et celle de la simulation globale (ce qui a apporté tout son sens, pour moi, au travail de mon collègue référent des élèves UPE2A, qui fait vivre à ces derniers un tremblement de terre dans un village).

Si j’ai rendu compte dans un premier temps, de ces deux derniers jours de stage, et si j’en profite pour redonner l’adresse du blog d’Annie di Martino « Pédagogies et apprentissages« , c’est parce qu’ils m’ont, bien plus vite que les deux premiers, inspiré des actions et des pistes pour renouveler celles que je mène déjà, ce que j’aborderai dans la suite de cet article.

Séances

Pour cette période de fin mars – début avril, peu de séances, et principalement des projets en cours.

  • Avec ma collègue de SVT, nous avons fini nos séances sur l’opération « petit déjeuner » (voir article de mars) : nous avons eu plus de mal que les années passées pour récolter les productions des élèves, mais nous en avons obtenu la plupart, que nous avons affiché dans le réfectoire. Deux groupes d’élèves volontaires ont présenté leur production à l’oral devant les autres classes de 5e.

Les fiches de recherche que je propose durant cette séance ne me satisfont plus. Je pense mettre à contribution l’an prochain ce que j’ai appris durant la formation sur la démarche heuristique et faire réaliser aux élèves une carte sur le pain, en utilisant comme point de départ les copier-coller de Wikipédia.

  • J’ai mené la 3e séance de liaison CM2-6E avec les 6 classes de CM2 qui dépendent du collège. Ces séances sont la poursuite du travail amorcé avec les élèves en février.

Même chose que pour l’opération petit-déjeuner, le projet est trop long et ne me satisfait plus en l’état. J’ai déjà discuté avec mes collègues professeurs des écoles pour le réduire à 2h-3h maximum à l’année par classe (sachant qu’il y a d’autres projets – dont en français – dans le cadre desquels ces élèves viennent au collège).

jean mermoz01

Je ne veux pas céder aux sirènes du tout heuristique, mais là encore, je veux faire réaliser aux élèves des arbres heuristiques sur le collège Jean Mermoz, avec pour chaque groupe de 4-5 élèves, une branche, à présenter aux autres élèves de la classe :

– Une branche Jean Mermoz, avec sa naissance, sa mort, les circonstances de sa mort, son métier, ses escales, le nom de son avion, le titre d’un de ses livres ;

– Une branche Voyages, avec à retrouver pour chaque pays ou région (Espagne, Maroc, Sénégal, Brésil, Argentine, Cordillère des Andes, Atlantique sud) son continent, ses caractéristiques, son drapeau et sa capitale ;

– Une branche Avions, avec les constructeurs du premier avion, trois noms d’aviateurs, différents types d’avions et le vocabulaire de l’aviation ;

– Enfin, une branche Collège, avec l’adresse, les classes, les lieux et les personnes du collège, une devise et un logo.

Les travaux réalisés pourront être affichés dans le hall du collège et valoriseront ainsi le travail de chaque classe de CM2.

  • Le 14 avril, j’ai participé en tant que jury aux oraux de stage des élèves de 3e.

J’ai corrigé à l’écrit deux rapports de stage en entreprise d’élèves de 3e. Avec mon collègue référent des élèves UPE2A, j’ai évalué 6 élèves qui ont présenté à l’oral leur expérience de stage.

  • Également au programme, en ce mois d’avril, le défi lecture des élèves de 6e, sur l’ouvrage Le Messager d’Athènes.

Les collègues de français font venir les classes de sixième une à deux heures au CDI pour un défi lecture. Les années précédentes, le défi lecture portait sur Ariane contre le Minotaure, ce qui dans la précipitation, m’a induite en erreur. En effet, face à la disparition de l’outil Jog the web (que j’utilisais les années passées), j’ai d’abord réalisé un Padlet sur Ariane… Il m’a suffi de peu de temps pour corriger mon erreur, avec cet outil hyper intuitif qu’est Padlet. Voici le résultat :

padlet athènes

Voir la version en ligne : http://fr.padlet.com/jfiliol_pro/defilecture

Animations et expositions

Petit aparté avant d’aborder les animations et les expositions : depuis le 3 avril, j’accueille au CDI Isabelle, qui effectue un stage d’observation 3 demi-journées par semaine au CDI. Motivée et très curieuse, je lui ai demandé de me donner des idées d’expositions pour avril, n’ayant pas trop d’idées après la semaine de la presse. Elle m’a fait une petite liste, et nous avons décidé d’exploiter l’une de ses idées, ce qui nous a mené assez loin.

Photo 10-04-2015 14 30 05

J’ai d’abord réduit mon exposition sur la semaine de la presse, que j’ai laissée à disposition des élèves jusqu’aux vacances d’avril, afin d’organiser l’exposition suggérée dans des conditions optimales :

  • Exposition « enquêtes et romans policiers »

Nous avons choisi cette thématique, pour laquelle je n’avais jamais fait d’exposition. Isabelle a choisi une sélection de romans policiers, j’ai ajouté quelques documentaires sur l’espionnage, la police scientifique, ainsi que des brochures Onisep, et quelques bandes-dessinées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons également décidé de miser sur le décor pour attirer l’œil des élèves, avec des silhouettes de personnages de polars, la fameuse bande jaune « crime scene – do not cross« , des empreintes de pas au sol, et la trace d’un cadavre, ce qui a marché du tonnerre, les élèves et les professeurs nous demandant qui était mort.

Dans la foulée, j’ai réalisé un petit quizz sur le roman policier :

Quizz Romans policiers

J’ai également fait de ce petit quiz une Learning Apps, disponible à cette adresse :

http://LearningApps.org/watch?v=prncdw0a201

et que je mettrai prochainement en ligne sur le portail esidoc du collège, dans la rubrique « Sélections thématiques ».

learning app romans policiers

  • Cluedo du collège

Pour couronner le tout, j’ai décidé d’organiser un Cluedo grandeur nature au collège. J’ai créé un plateau de jeu – qui resservira lorsque les élèves voudront y jouer calmement au CDI.

cluedoMais j’ai surtout choisi :

– 11 lieux du collège : cluedo lieux

– 11 armes très spécifiques à notre établissement 😉 : cluedo armes

– et 11 suspects de la mort d’Oscar le squelette : cluedo personnages anonymés

J’ai distribué les enveloppes à mes collègues suspects, gardant la dernière qui révèlera le nom du meurtrier, son arme et l’endroit où il a commis son noir forfait. J’ai fabriqué une grille pour les élèves :

cluedo grille

et collé des affiches (avec une jolie faute cachée) promettant aux trois premiers super-détectives une sélection de BD, de documentaires et de romans à faire froid dans le dos.

affiche cluedo

J’ai eu 28 participants, de tous niveaux. Finalement, j’avais 6 personnes ayant trouvé le meurtrier, son arme et le lieu de son crime, et comme j’avais acheté 6 livres, j’ai pu récompenser tous les gagnants, et j’ai offert des petits sachets de bonbons aux autres participants m’ayant rendu la grille le soir à 17h, correctement remplie ou non. Les élèves étaient assez enthousiastes et m’ont demandé de faire une nouvelle session de cluedo, ce que je pense organiser au mois de juin.

  • Exposition des travaux des élèves de 6e

Comme en février, ma collègue de français m’a apporté les travaux réalisés par l’une de ses classes avec Céline Cristini, illustratrice qui était déjà intervenue auprès des quatre classes de sixième au mois de décembre.

Cette fois-ci, elle a fait réaliser aux élèves ce que nous avons appelé des « boites à merveilles », sur le principe de la lanterne magique ou du kaléidoscope – ou de tout autre appareil d’optique permettant de voir de jolies choses en regardant à l’intérieur d’une boite.

Les boites ont pour thématiques les contes, dont les élèves ont fabriqué les décors et les personnages. Lorsque l’on ouvre la boite par le haut, on se rend compte du processus de fabrication. Mais lorsqu’on regarde par « le trou de la serrure », on voit la composition de la scène, qui apparaît sous nos yeux comme par magie. Voici l’exposition et quelques exemples de travaux réalisés par les élèves sur Les Fées, Le Petit chaperon rouge ou encore La Barbe bleue :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Atelier journal : petite note

Ça y est, le soleil commence à me faire concurrence, même avec mes plus assidus ! J’ai tout de même trouvé le temps d’exporter complètement le blog du Mermoz News, jusque-là hébergé par le Web pédagogique, sur WordPress, parce que j’en avais ras-le-bol des problèmes de connexion. Du coup, les élèves ne soumettent plus directement leur article à la relecture, ils écrivent leurs articles sur Open Office, et c’est moi qui me charge de les publier sur le blog. J’y perds en interactivité mais je pense, à long terme, y gagner pour l’étape de publication.

Nouvelle adresse : https://mermoznews.wordpress.com/

  • Jeux, learning apps et autres bidouillages numériques

Pour prolonger nos réflexions communes déjà engagées en mars, ma collègue – et copine – Sandrine Duquenne et moi, avons décidé de travailler sur d’autres logiciels sympathiques et sur d’autres usages du numériques.

Nous avons donc réalisé ensemble un jeu sur les romans adaptés au cinéma. Pour ma part, j’avais déjà consacré une exposition à ce sujet en début d’année – je n’allais donc pas réitérer la chose – mais j’ai quand même décidé de mettre en ligne ce jeu dans la rubrique « Sélections thématiques » de mon portail esidoc.

Capture d’écran 2015-04-14 à 17.08.34

J’ai également voulu rendre plus « numérique » mon jeu « Et si tu te Googlais ? » mais je ne pouvais pas utiliser le même mode de fonctionnement : avec un QCM à réponse correcte unique, l’élève ne peut pas choisir ce qu’il veut, avec un QCM avec plusieurs réponses correctes possibles, il faut qu’il coche les 3 réponses pour que le jeu considère qu’il a répondu correctement.

Je me suis donc orientée vers un Google Formulaire. Évidemment, je ne regarderai d’aucune manière les réponses, le but de la manœuvre étant de rendre simplement le jeu cliquable, comme n’importe quel test psychologique en ligne.

Capture d’écran 2015-04-14 à 17.14.22

Je réfléchis à d’autres usages et d’autres projets à mettre en place… même si l’année avançant, il faut déjà songer aux statistiques, récolement, bilan d’activités et autres réjouissances. Qu’à cela ne tienne, j’irai de mon infographie par ci, de mon infographie par là, ça sera beaucoup plus sympa, youpi !

D’ici là, bonnes vacances de printemps !

9 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Janvier 2015 : séances et animations du CDI

Après un peu plus d’un mois de silence, voici enfin un nouvel article sur Cinephiledoc, consacré à mes activités professionnelles de janvier.

J’aurais voulu écrire un peu plus tôt, mais je préfère à chaque fois garder les articles sur le CDI pour la fin du mois, et je n’ai pas trouvé grand chose, dans les parutions récentes sur le cinéma, qui retienne mon attention ;  j’y reviendrai dans le prochain article.

Contrairement à mes lectures cinéphiles, le mois de janvier donc été beaucoup plus actif, tant au collège qu’en dehors. Commençons par les expositions.

Expositions au CDI

  • Quotidiens, journalisme et liberté de la presse

Évidemment, les récents événements ont bouleversé mon calendrier d’expositions au CDI. Dès le mercredi 7 au soir, j’ai contacté ma principale et lui ai demandé l’autorisation d’acheter les quotidiens du lendemain, pour les exposer au CDI avec des ouvrages sur le journalisme et la liberté de la presse.

Même si j’étais quelque peu angoissée par les questions que les élèves ne manqueraient pas de poser – quoi qu’on puisse dire, on n’est jamais préparé à affronter cette situation – il était pour moi indispensable de faire quelque chose.

Le jeudi 8 et le vendredi 9 janvier, l’ensemble de ces ressources était donc disposé sur les tables, et le kiosque presse avait lui aussi changé de visage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lundi suivant, j’ai voulu laisser une partie de cette exposition en place, mais en libérant les tables et en replaçant les périodiques sur le kiosque. J’ai donc laissé une grille d’exposition avec les quotidiens, et une table avec les ouvrages documentaires.

Les quotidiens ont été très régulièrement consultés – même les plus « difficiles d’accès » pour des collégiens, et j’ai eu des réactions qui m’ont surprise dans les deux sens : des élèves lecteurs d’un jour du Figaro, et qui se renseignaient sur les caricatures, sur la presse satirique, et d’autres qui remettaient tout en cause de manière très violente, depuis le traitement des attentats par les médias jusqu’à leur appartenance à la France.

Ceci a fini par motiver le retrait de l’exposition – je craignais d’attiser d’autres tensions – mais aussi par susciter l’idée d’une exposition « Une identité, des identités », que je compte mettre en place en février, et sur laquelle, du coup, je reviendrai plus en détail ultérieurement.

  • 15 – 2015, 2000 ans d’histoire

C’est cette exposition qui était prévue à l’origine pour le début de l’année. J’avais testé sa version « 14 – 2014 » l’an dernier (814 : mort de Charlemagne, 1914 : 1ère guerre mondiale) et les années en 15 m’ayant inspirée, je suis repartie pour un nouveau tour d’horizon historique.

1415 : Bataille d’Azincourt ; 1515 : Bataille de Marignan ; 1615 : réunion des États généraux ; 1715 : mort du roi Louis XIV ; 1815 : Bataille de Waterloo ; 1915 : à nouveau 1ère guerre mondiale. Les années 15 sont riches en batailles…

Comme je commence à vraiment vouloir progresser en travaux manuels, j’ai fabriqué des personnages pour peupler mon expo de livres : un François 1er qui avait du mal à tenir sur ses jambes, un Louis XIV en portrait royal, un Napoléon aux aguets et un poilu, dont la stature dépassait les trois précédents – le soldat inconnu est-il plus grand que trois souverains ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai beaucoup aimé prendre du temps pour réaliser cette exposition, même si je ne la renouvellerai pas l’an prochain (allez trouver des grandes dates en 16, à moins d’être un historien chevronné). Je la remplacerai donc par autre chose, reste à savoir quoi.

  • Les nouveautés de janvier

Malgré ma réduction de budget pour cette année, j’ai décidé de passer deux commandes en janvier : l’une avec principalement des documentaires (et quelques bandes dessinées), l’autre avec des suggestions d’élèves et quelques mangas.

En voici la liste en format PDF : Nouveautés 01 2015

Photo 26-01-2015 15 28 58

Il a fallu jongler avec mes absences pour installer cette troisième exposition, que je compte du coup laisser jusqu’à la dernière semaine avant les vacances (et qui sera remplacée par « Une identité, des identités »).

  • Journée de l’amitié franco-allemande

Parallèlement aux nouveautés, j’ai mis en place pour le collègue d’allemand, comme chaque année, une exposition pour le 22 janvier, journée de l’amitié franco-allemande. Même si cette dernière était beaucoup moins ambitieuse que celles des années précédentes (où j’organisais une grande exposition et, avec le collègue, un jeu concours), nous avons tout de même conservé cette bonne habitude, avec cette année un concours d’affiches sur le thème de l’amitié entre France et Allemagne.

Photo 26-01-2015 15 27 45

Voilà pour les expositions, qui ont, à elles-seules, concentré une très grande partie de l’activité du CDI pour le mois de janvier. Passons aux séances et aux ateliers.

Séances et ateliers

Durant ce mois-ci, j’ai fait relativement peu de séances par rapport aux mois précédents. Le 8 janvier, une collègue d’EPS est venue avec sa classe de 5e, qu’elle n’avait pas pu emmener à la piscine, pour consulter l’exposition que j’avais organisée suite aux événements.

Pendant 2h, nous avons pu échanger avec les élèves, qui ont feuilleté les journaux et les ouvrages, et sont même allés jusqu’à faire des recherches sur Charlie Hebdo sur Internet. J’ai beaucoup apprécié cette séance, avec une collègue avec laquelle d’habitude, j’ai peu l’occasion de travailler, même si nous nous entendons très bien.

énergies

Les autres séances qui étaient prévues au CDI ou en classe avec des collègues étaient les séances de 3èmes liées au projet énergies. Pour rappel, nous faisons depuis trois ans un projet physique-chimie / français / documentation : les élèves travaillent en binômes sur une énergie, font des recherches, mettent le travail en ligne, reprennent ce travail en français (autour de l’argumentation), puis finissent par un débat en classe sur les énergies. Le calendrier se déroule ainsi d’octobre à janvier :

  1. Présentation de la séance et début des recherches (et connexion à l’ENT) : 1h demi-groupe ;
  2. En classe dédoublée : recherche en salle informatique / séance d’évaluation de l’information sur internet au CDI : 2h ;
  3. Mise en ligne de la fiche : 1h classe entière ;
  4. Préparation à l’oral et argumentation (avec le professeur de français) : 2h au CDI ;
  5. Passage à l’oral : 2h classe entière.

Pour des raisons personnelles et professionnelles, je n’ai pas pu assister aux séances 4 et 5 pour l’une des trois classes.

Je vois également les élèves de DP3 assez régulièrement puisque, soit ils font leur séance hebdomadaire au CDI, soit les professeures référentes m’envoient quelques élèves pour mettre en ligne des articles sur le blog « Mermoz destination DP3« .

Enfin, en ce qui concerne les ateliers, l’atelier journal a publié mi-janvier un deuxième numéro, disponible ici en format PDF : Mermoz news n°2 2015

Bien-sûr, les sujets de prédilection restent toujours les mêmes : sports, jeux-vidéos, cinéma… J’ai dû quémander un article sur le voyage au ski des quatrièmes (ceux-ci formant le noyau dur de l’atelier), et écrire moi-même les articles sur le CDI et la petite page sur Charlie…

Le Web pédagogique étant particulièrement peu agréable d’utilisation en ce moment (coupures et déconnexions régulières, bugs et autres réjouissances), et le dilemme permanent étant : déconnexions constantes mais confort de la salle informatique avec ses 20 ordinateurs ou moins de bugs mais élèves agglutinés sur les 6 malheureux ordinateurs du CDI, j’ignore encore quand paraîtra le numéro 3.

Terminons ce panorama par les activités à l’extérieur du collège.

Réunions et formations

Le 15 janvier j’ai assisté à une réunion de bassin professeurs documentalistes / CPE, au CANOPÉ d’Evry, avec une démonstration d’un logiciel de QCM (TNI + télécommandes) dont le nom m’échappe. Nous avons également eu durant cette réunion l’intervention très intéressante d’un psychologue clinicien sur l’addiction des enfants aux écrans et aux jeux-vidéos.

Cette année j’ai demandé relativement peu de formations, mais il y en a deux que je voulais absolument suivre, sur deux jours à chaque fois : « Enseigner autrement : le jeu en classe » et « Enseigner autrement : la démarche heuristique », les deux étant animées par Annie di Martino. J’ai vraiment beaucoup aimé ces deux jours de formation interdisciplinaires, où j’étais, pour le premier, avec une de mes collègues d’histoire, et pour le deuxième, avec tout un clan de profs-docs et un collègue de maths.

Ces formations sont vraiment très enrichissantes et donnent un tout autre regard sur l’enseignement, grâce au dynamisme et à l’humour d’Annie di Martino.

Durant « Le jeu en classe », nous avons pu tester différents jeux, à réinvestir très facilement en classe pour faire travailler les élèves en groupes sur des questions d’imagination, ou sur des thématiques d’accompagnement personnalisé, d’éducation civique ou de vie de classe. Nous avons aussi fait un jeu d’associations d’idées et un jeu de mémorisation. Le tout entouré de nombreux ouvrages sur la question, et dont nous avons reçu, le soir même, une bibliographie.

Durant « La démarche heuristique », stage ouvert par une citation de Truffaut (vous pensez que j’ai apprécié !), nous nous sommes familiarisés aux usages de la carte heuristique (eurékarte), à la réalisation de pictogrammes, et à nouveau, au travail de mémorisation.

J’ai vraiment hâte d’assister à la deuxième partie de ces formations, prévue fin mars et début avril, et de réinvestir tout cela au CDI. J’en profite pour renvoyer vers le blog d’Annie di Martino, « Pédagogies et apprentissages« .

Voilà donc pour ce mois de janvier bien occupé… et la période n’est pas finie ! Mes deux dernières semaines avant les vacances seront elles aussi bien occupées ! Mais, en attendant, vous aurez droit au premier article cinéphile de l’année, et qui vous donnera mes impressions sur ma lecture du moment !

Bonne année à tous, et à très vite !

3 Commentaires

Classé dans Tics de doc