Archives de Tag: documentation

Décembre 2016 : séances et animations du CDI

Voici un compte-rendu des activités que j’ai menées au CDI durant ce mois de décembre, et qui, pour la plupart, sont en continuité avec celles du mois de novembre.

Une fois n’est pas coutume, je commencerai par les expositions et animations, ce qui donnera un peu plus de légèreté à cet article.

Expositions / Animations

  • Calendrier de l’Avent littéraire et numérique

Mon grand projet de début décembre était de proposer aux élèves un calendrier de l’Avent, un peu comme ceux que j’avais l’habitude de faire en collège. Étant un peu restreinte par les délais, j’ai décidé de me lancer dans un calendrier littéraire, avec le soutien de notre aide-documentaliste.

Pour chaque jour du mois de décembre jusqu’au 24, ce dernier m’a aidée à trouver un livre mentionnant dans son titre le chiffre ou le nombre du jour : Les Deux Tours pour le 2, Les Trois Mousquetaires pour le 3, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme pour le 24… Seuls nous manquaient les 22 et 23, pour lesquels j’ai pris des livres presque au hasard.

Voici le résultat en image :

calendrier-de-lavent-cdi

Parallèlement, j’ai voulu organiser, inspirée par @Outiltice, un calendrier de l’Avent numérique, avec là encore pour chaque date, une information en lien avec cette date :

https://adventmyfriend.com/11207/ddbe7e9ffb

Afin de sensibiliser les élèves à cette action organisée tout au long du mois de décembre, j’ai réalisé cette affiche :

calendrier-de-l_18493651_0581f261cdf574b4128d5ea60c53fea76a0f110b

J’ai également intégré le calendrier sur la page d’accueil d’e-sidoc et j’en ai envoyé le lien par mail à l’ensemble de l’équipe éducative.

  • Gotlib

Suite au décès de ce dessinateur que j’adore – j’ai des souvenirs de lectures des Dingodossiers qui s’accompagnaient invariablement de fous-rires – j’ai affiché quelques planches à l’entrée du CDI, et nous avons sorti des bacs à BD quelques albums dont nous disposions…

img_2498 img_2499

Voilà pour ces quelques initiatives qui ont égayé le CDI et nous ont permis de patienter dans la bonne humeur jusqu’aux vacances.

Séances

  • Suite TPE

Durant ce court mois de décembre, j’ai pu aider certains élèves de TPE qui souhaitaient réaliser un blog.

J’ai également fait pour une autre classe (les premières S) la séance que j’avais faite le mois dernier avec les premières ES sur la citation des sources.

  • J’ai revu les 2de3

J’avais évoqué le mois dernier la séance apocalyptique avec les 2de3, notamment liée aux ordinateurs de la salle, branchés sur le réseau administratif.

Les séances ont été reprogrammées avec mon collègue de français avant les vacances, avec toujours quelques couacs (ordinateurs qui rament, proxy qui ne permet pas d’aller sur le Google Form, plantage au moment d’envoyer le formulaire…) Bref, malgré tout, les élèves ont pu naviguer sur e-sidoc, et ont pu commencer les padlets, même si ces derniers n’étaient pas aussi réussis que ceux des 2de7…

  • EMC 1STMG3 : identité heuristique

Avec ma collègue d’histoire, nous avons poursuivi avec les 1ères STMG3 le travail sur l’identité amorcé au mois de novembre. Après deux séances d’écriture, j’avais proposé à ma collègue de faire réaliser aux élèves un schéma heuristique sur la manière qu’ils ont de se représenter.

J’ai donc présenté les choses assez rapidement : le mot « MOI » au centre du schéma au tableau, puis j’attends les suggestions des élèves, que je placent tout autour. C’est ensuite à eux de réaliser en une heure le schéma le plus complet possible, et qui donne à la fois une idée de qui ils sont, comment ils se représentent, et de la manière dont ils organisent leur pensée et « fonctionnent dans leur tête ».

J’ai ensuite pris en photo les différents schémas et les ai rassemblés dans le padlet ci-dessous :

Made with Padlet

Je n’ai pu voir qu’un demi-groupe sur cette séance, l’autre demi-groupe n’ayant pas encore fini le premier travail d’écriture sur l’identité.

  • EMC 1L2 : la place des femmes en France

Le débat sur médias et démocratie avec la classe de 1L2 s’étant particulièrement bien déroulé, mon autre collègue d’histoire (j’aime les collègues d’histoire…) a voulu travailler sur d’autres sujets. Il m’a donc proposé une séance sur la place des femmes en France, où j’avais en quelque sorte carte blanche.

J’ai construit le document suivant (j’en profite pour dire que si je cède maintenant souvent à la manie du Google Form, c’est autant pour donner au questionnaire élève une forme attrayante que pour avoir un déroulé clair, lisible, et lui-même attrayant, de la séance) :

Le premier groupe, celui que j’avais déjà vu durant le débat « Médias et démocratie », a été très réceptif à cette séance, et en particulier à la dernière question. Je donne comme exemple 4 réponses, anonymes, bien entendues, une pour chaque photo choisie (je garde l’orthographe et la ponctuation) :

  1. Ségolène Royal : La première photo me fait réagir particulièrement car la phrase « Mais qui va garder les enfants ?  » est un stéréotype sur les femmes au foyer or la place d’une femme n’est pas forcement au statut de femme au foyer.
  2. Hillary Clinton (c’est, pour ce groupe, la photo qui a le plus choqué, les deux dernières obtenant une égalité parfaite) : La seconde photo à propos d’Hillary Clinton me choque énormément car le fait que l’on dise « Quand Hillary Clinton parle, les hommes entendent « sors la poubelle ! » », est une discrimination de la femme rappelant l’époque où elle était considérée comme seulement « bonne à faire le ménage et la cuisine », or une femme est égale à un homme, elle a aussi droit de faire un métier qui lui plait plutôt que d’être femme au foyer.
  3. Cécile Duflot : Cette citation ma enormement choquée car c’est insultat de voir une femme surtout une femme politique comme un objet sexuel. Comment le fait de mettre des robes lorsqu’on est une femme peut etre vu sous cette angle ? C’est TRES insultant . Une femme qui a fait autant d’etudes pour acceder a cet emploi soit denigrée de la sorte . Les femmes se sont battues pour avoir le libre droit sur leurs corps pour que des personnes sexistes la raibaissent a un statut de femme qui veut attirer lattention sur son corps alors que c’est pas le cas . Lorsqu’il la regardent ils voient une robe et non une politienne et je trouve ça degoutant .
  4. Najat Vallaud-Belkacem : La quatrième. Associer une femme à une prostituée (qui vend ses charmes pour de l’argent, ou, ici, un poste) est une violente discrimination, qui non seulement place la femme au rang d’objet mais qui sous-entend qu’elle n’a aucun autre moyen de réussir, que ses capacités ne peuvent pas égaler celles des hommes dans la société.

Le deuxième groupe a eu un peu plus de difficultés à se mettre au travail… mais a tout de même réussi à terminer le questionnaire.

Comme indiqué à la fin du formulaire, nous attendons que les élèves réalisent, suite à cette séance, des travaux de forme libre sur l’aspect de la question qui les aura le plus marqué… rendez-vous donc en janvier pour la suite de ce projet !

  • EMC 1STMG1 : théorie du complot

Le même collègue a voulu travailler avec ses élèves de première STMG sur la théorie du complot. Évidemment, le sujet, foisonnant et tentaculaire, m’a donné plus de fil à retordre que la séance sur les femmes (je ne voulais pas que ça parte dans tous les sens, je voulais à la base leur faire construire un complot et le collègue trouvait l’idée risquée…)

Bref, j’ai proposé un autre formulaire, qui servait lui davantage de déroulé de séance, avec des temps de présentation, de questions / réponses et de débats :

Avec le premier demi-groupe, nous sommes parvenus à l’étape du questionnaire où les élèves doivent présenter une théorie du complot existante, trouver 3 arguments complotistes et 3 contre-arguments.

Les échanges avec les élèves ont été assez enflammés, nous avons pris beaucoup de temps pour discuter avec certains, et avons également décidé de poursuivre cette séance au retour des vacances. Malgré une séance de longue haleine, nous avons eu des réactions très intéressées et réfléchies.

La deuxième séance des 1STMG1 a lieu en dernière heure le vendredi des vacances, je ferai une petite mise à jour de l’article avec un compte-rendu de la façon dont cette séance s’est déroulée.

  • EMC 1STMG3 : théorie du complot

J’ai proposé cette même séance à la classe de 1STMG3 qui travaille sur l’identité. Avec le premier demi-groupe, nous nous sommes d’abord appuyé sur les réactions des élèves et sur ce qu’ils connaissaient ou percevaient de la théorie du complot, l’objectif étant moins de tenter de les convaincre d’un raisonnement ou de son contraire, mais de les amener à confronter arguments et contre-arguments afin de se forger leur propre opinion.

Les complots choisis étaient plus variés et moins « politiques » que ceux des 1STMG1 : Pokémon Go est-il lié à la CIA ? Shakespeare a-t-il vraiment existé ? Michael Jackson est-il mort ?

Nous nous sommes arrêtées au même point que l’autre classe, à savoir la confrontation des 3 arguments et contre-arguments. Nous verrons pour la suite à la rentrée.

Gestion, réunions, cogitations…

Durant ce mois de décembre :

  • nous avons pu accueillir notre nouvelle proviseure,
  • j’ai assisté à une réunion de bassin le 9 décembre, durant laquelle ma collègue et moi-même avons accueilli au lycée nos collègues de bassin, avec une présentation de l’application Folios et des ateliers sur la lecture et les plateformes de mutualisation de notices. L’organisation de cette réunion m’a permis de me familiariser à l’équipement et aux salles du lycée, ainsi qu’à l’accueil de groupes.
  • j’ai participé à un Hang-Out sur les TraAM (Travaux académiques mutualisés) Documentation.
  • j’ai assisté également à mon premier conseil pédagogique le 12 décembre, consacré notamment à l’usage des téléphones portables et autres appareils du même type au sein du lycée et à l’harmonisation de l’évaluation de l’EMC,
  • j’ai poursuivi le travail amorcé en novembre sur le questionnaire GIDEC-GECRI qui permet aux enseignants de recevoir les spécimens de manuels scolaires en fin d’année et j’ai renvoyé le dit questionnaire (ouf !),
  • j’ai modifié les cotes des ouvrages sur le cinéma dans le rayon 700. En effet, certains étaient cotés en 778.5 (photographie pour le cinéma), d’autres en 791.43 (cinéma). J’ai tout basculé en 791.43, en rajoutant une partie sur les genres cinématographiques et les essais consacrés à un film en particulier, ces deux types d’ouvrages étant bien représentés au CDI.

img_2513

  • j’ai aussi modifié les cotes des usuels en arts. En effet, au CDI, nous mettons les usuels de chaque rayon en début de rayon… Ainsi, comme pour le cinéma, on voit très bien ce qui a été fait comme travail de recote, et ce qui reste à faire !

img_2515

  • j’ai poursuivi mon travail sur la signalétique commencé au mois d’octobre.
  • j’ai amorcé un échange avec mes collègues responsables de l’enseignement d’exploration « Arts visuels » afin de leur proposer la venue d’intervenants extérieurs. L’échange est en bonne voie et il semble que l’intervention pourra bien avoir lieu ! La suite au prochain épisode…

Bonne fin d’année à tous et à l’année prochaine !

5 Commentaires

Classé dans Tics de doc

#Ludovia13 : avant, pendant, après

Un petit article avant de reprendre les publications régulières de Cinéphiledoc.

Dès demain je serai, comme l’année dernière, à l’université d’été Ludovia, à Ax-les-Thermes. La thématique de cette année est : « Présence, attention et engagement en classe avec le numérique ».

J’ai fait mon premier Ludovia l’an dernier, j’avais publié à cette occasion un petit abécédaire qui faisait le compte-rendu de cette expérience. Cette année, pas d’abécédaire, mais un article en trois temps, comme l’indique le titre.

Dans « Avant », vous retrouverez mon petit programme personnel, les petits points de rendez-vous que je me suis fixée, les explorcamps et tables rondes auxquels je tenterai d’assister (et qui ne correspondent pas toujours à mon formulaire d’inscription, mais l’université étant assez détendue, je ne me fais pas trop de soucis…).

La rubrique me sert aussi d’aide-mémoire personnel, mais elle peut varier très vite, en fonction des derniers mails reçus ou au gré de mes caprices.

Si vous êtes dans les parages, je porterai le mardi et le mercredi des tee-shirt de geek assez reconnaissables, le jeudi quelque chose de plus classique…

Dans « Pendant », vous trouverez des mises à jours de cet article que j’essaierai de faire au fur et à mesure, même si je ne garantis rien.

Enfin, dans « Après », vous trouverez le vendredi ou le lundi suivant Ludovia, des productions, Storify, cogitations, ressentis, etc.

Avant

Mardi 23 août

  • 18h30-19h30 : Table-ronde « Présence, attention, engagement avec le numérique en classe ;  les politiques publiques, la réponse des industriels, des chercheurs et des enseignants est-elle à la hauteur de cette proposition ? » (je ne sais pas encore)
  • Je ne sais pas encore non plus si je vais aux présentations du soir…

Mercredi 24 août

Premières modifications, il est 16h30 le 22 mai. En raison d’une réunion sur les mêmes créneaux au collège d’Ax, je ne pourrai malheureusement pas assister aux 3 Explorcamps suivants, je rumine :

  • 10h45-11h15 : Explorcamp de Marie Soulié : « sur les traces d’Harry Potter, un EPI lettres-anglais qui intègre le numérique »
  • 11h15-11H45 : Explorcamp de Valérie Marcon et Olivier Pingal : « Les évolutions du service en ligne de l’IGN, Edugéo : nouvelle interface et nouveau cahier pédagogique »
  • 11h45-12h45 : Explorcamp ARTE : « Educ’ARTE, le nouveau service  innovant de la chaîne franco-allemande »

Par contre pour l’après-midi, c’est bon, je suis toujours là.

  • 14h-15h30 : Table ronde : MOBILITÉS & PRATIQUES PÉDAGOGIQUES « Quelles possibilités les EIM ouvrent sur le plan pédagogique »
  • 16h30-17h : Explorcamp « Des Fiches pratiques pour utiliser les EIM en classe »
  • 17h30-18h : Explorcamp « Les TraAM arts plastiques, un exemple : le geste digital ».

Jeudi 25 août

  • 9h-10h30 : Table ronde CODES & CULTURE NUMÉRIQUE « Être un citoyen numérique éclairé, les compétences du XXIe siècle ; un enjeu majeur » (je serai obligée de partir un peu avant la fin)
  • 10h45-11H15 : Explorcamp « Nouvelles pratiques pour informer, nouveaux usages pour s’informer… sur les productions académiques en documentation ».
  • 11h45-12h15 : Explorcamp « l’EMI dans les TraAMs »
  • 12h15-12h45 : Explorcamp : « Construction de l’identité citoyenne. S’engager dans la formation, c’est s’engager dans la cité. L’art de ne pas se faire avoir »

Et après, je tournerai sans doute un petit peu, je butinerai d’un Explorcamp à une table-ronde, en fonction de ce qui titille ma curiosité, et en attendant la navette pour reprendre l’avion…

Voilà en tout cas où vous risquez de me trouver durant ces trois jours si vous êtes vous aussi dans les parages 😉

Pendant

Mardi 24 août

Je suis arrivée à Ludovia vers 15h. Après la récupération du badge et du gobelet, voici le détail de cette premiere demi-journée, bien remplie.

image

17h-18h : on commence par la détente, direction les thermes, maillot de bain et serviette, je me suis dit que j’allais sécher les discours d’ouverture et arriver directement pour la table ronde à 18h.

18h20 : j’arrive dans la salle de conférence déjà bien remplie… L’ouverture a pris du retard, je retrouve tous les discours que je voulais sécher, et enfin le début de la table ronde.

Petit plus : la présentation des ressources du portail Europeana (@Europeanaeu).

image

20h : auberge espagnole du soir, plein de spécialités, c’est sympa et convivial, et le groupe de Edmus met l’ambiance !

image

21h20 : présentation plus approfondie d’Europeana avant une soirée Pechakucha : présentations en 20 secondes X 20 diapos sur présence, attention et engagement. Les intervenants sont énergiques, bluffants et le format vraiment sympa.

Mon préféré, en amatrice de la procrastination : celui de Laurence Juin (@frompennylane) qui explique comment elle a failli rater son Pechakucha 🙂

image

23h30 : retour aux Chalets d’Ax pour une bonne nuit de sommeil avant de reprendre en fanfare Ludovia dès demain !

Mercredi 24 août 

  • Matin

Comme prévu j’étais en réunion toute la matinée. J’étais au collège d’Ax et j’aurais bien aimé voir le CDI… Mais non.

J’ai donc suivi très aléatoirement les Explorcamps de la matinée. J’ai vu avec plaisir que l’Explorcamp de Marie Soulié sur l’EPI « Sur les traces d’Harry Potter » avait été relayé et que les contenus étaient disponibles sur son blog.

http://tablettes-coursdefrancais.eklablog.com/exemple-epi-lettres-anglais-a125259320

  • Après-midi

14h-15h30 : j’ai assisté avec 2 collègues profs-docs, Audrey Démonière et Marie Ghorayeb, à la table ronde « Quelles possibilités les EIM ouvrent sur le plan pédagogique ».

image

Les participants à cette table ronde étaient aussi bien enseignants, DAN, IG ou cheffe de département de la DNE et se sont intéressés à la valeur ajoutée des Équipements Individuels Mobiles ou comment un outil individuel ouvre à un usage collectif et collaboratif.

image

Les questions abordées étaient celles de la gestion de l’espace-temps du cours (classe inversée, aménagement de la classe, CDI) et de l’usage responsable et légal des EIM (questions juridiques et techniques, question de la formation des enseignants, plan numérique, cadre de références, BYOD).

Nous avons écouté le témoignage de Stephanie Woessner, enseignante de langues vivantes en Allemagne, sur la manière dont les EIM améliorent la communication entre élèves, puis celui de David Cohen, enseignant d’arts plastiques de l’académie de Nice, porteur d’un projet pédagogique sur l’utilisation des smartphones en classe (geste pictural, captation photographique et vidéo, QR-codes, gestion de l’espace classe…)

image

16h30-17h : j’ai assisté à l’Explorcamp de Pascale Montrol-Amouroux sur les usages des équipements individuels mobiles et sur les fiches qui leur sont dédiées sur Eduscol.

17h-17h30 : j’ai assisté au début de l’Explorcamp de David Cohen sur son expérimentation smartphone (déjà esquissée en table ronde plus tôt dans l’après-midi), puis j’ai un peu attendu avec Marie Ghorayeb pour assister à l’Explorcamp sur les TraAM arts-plastiques avant de craquer sous le poids de la chaleur et de décider de retourner aux thermes.

image

Une deuxième journée qui s’achève un peu plus tôt que la première, mais tout aussi intéressante et motivante professionnellement, même si demeure la frustration de ne jamais pouvoir tout voir.

Jeudi 25 août

9h-10h : j’ai assisté au début de la table ronde « Etre un citoyen numérique éclairé, les compétences du 21e siècle ; un enjeu majeur », à laquelle participaient 3 enseignants, un chef d’établissement et Richard Galin, chef de projet EMI à la DNE.

image

Après avoir tenté de définir la citoyenneté numérique, les intervenants (dont le public) sont revenus sur les enjeux sociétaux, économiques et humains, sur les enjeux positifs et créatifs, et sur les compétences à développer.

Nicolas Le Luherne est revenu sur la crise de la citoyenneté chez les jeunes et sur la question du harcèlement.

Durant les échanges avec le public, sont revenus la nécessité de la formation à l’esprit critique, la transmission des savoirs et le rôle d’exemplarité des enseignants, ainsi que sur plusieurs projets, notamment avec des EPAD. Le chef d’établissement présent, Cédric Merchet, a évoqué l’exemple de son collège et a souligné le rôle du professeur documentaliste.

image

10h45-11h15 : J’ai dû quitter cette table ronde avant la fin afin d’aller préparer mon Explorcamp « Nouvelles pratiques pour informer, nouveaux usages pour s’informer… Retour sur les productions académiques en documentation », durant lequel j’ai présenté les productions issues des TraAM documentation et le réseau des IAN documentation, épaulée par Anne Delannoy et Anita Messaoui, IAN de Toulouse et IAN de Montpellier.

Vous pouvez retrouver ma présentation sur Twitter ou, d’ici quelques heures, dans la rubrique « Après » ci-dessous.

Durant cette présentation, j’ai rencontré Claire Balas (@DocMPy), prof doc du collège d’Ax-les-Thermes, qui m’a proposé de venir visiter son CDI !

image

11h45-12h30 : j’ai assisté à la présentation de Richard Galin « L’EMI dans les TraAM » puis j’ai essayé de capter quelques moments à la présentation de Nicolas Le Luherne et de Nadya Benyounes sur la formation du citoyen numérique, tout en continuant à tweeter.

https://prezi.com/m/mh-fznrmz-li/construction-de-lidentite-citoyenne/

image

14h : j’ai assisté à la prestation endiablée des EdMus qui reprenaient « Happy »…

14h30 : j’ai visité le CDI du collège d’Ax-les-Thermes, où exerce Claire Balas, avec Audrey Démonière et Marie Ghorayeb. Le CDI a fait l’objet de travaux pendant les vacances, c’est donc un CDI avant réaménagement que nous avons visité. Je souhaite donc plein de courage à Claire pour ses premières semaines de reprise et la remercie encore de son accueil très sympa !

16h : j’ai repris la navette pour l’aéroport, d’où je fais les dernières mises à jour de cet article.

Après

Voici le lien de ma présentation à l’explorcamp du 25/08/2016 :

http://www.genial.ly/5790e207b69aa2004cda7411/presentation-ludovia

Et voici le Storify « Cinephiledoc à Ludovia » reprenant l’ensemble de mes tweets et retweets :

https://storify.com/JFiliol/cinephiledoc-a-ludovia13

1 commentaire

Classé dans Tics de doc

Hors-série 2 : D’amour et d’étoiles. Alain Delon / Romy Schneider

Voici donc le 2e hors-série de l’été.

Pour ces hors-série, j’ai décidé de choisir aussi bien des couples du cinéma hollywoodien, comme pour l’article précédent, que des couples du cinéma français.

J’ai aussi décidé, très arbitrairement, de me concentrer sur des couples dont je connais relativement bien la filmographie, même si, pour certains d’eux, je peux très bien connaître la filmographie d’un élément du couple et beaucoup moins celle de l’autre…

Mon capital sympathie est lui aussi tout à fait variable selon que je regarde d’un côté ou de l’autre.

Passées ces considérations, je reprends le même schéma que pour l’article précédent :

  • brièvement, quel est ce couple ?
  • ai-je pu trouver mention sur Internet ou ai-je dans ma bibliothèque un (ou plusieurs) livre qui les réunit ?
  • quelques livres ou trouvailles sur internet qui leur sont consacrés séparément ;
  • un film mythique qui les réunit.

Et c’est reparti !

Alain Delon et Romy Schneider

Et c’est évidemment là que le capital sympathie prend tout son sens.

À nouveau pour paraphraser Blow Up (et nous y reviendrons après) : c’est qui ou plutôt c’est quoi Alain Delon et Romy Schneider ?

Alain Delon est né en 1935 et a incarné dans les années 50-60 le jeune premier à la française au même titre qu’un Gérard Philipe ou qu’un Jean Marais quelques années auparavant, ou qu’un Belmondo à la même époque, ce dernier se distinguant davantage par sa gouaille que par son côté « beau ténébreux ».

Après… et bien après, disons que c’est devenu Delon, un personnage fréquemment caricaturé, qui a sans doute été tenté par l’auto-caricature pour mieux se protéger et dont les rôles récents ne laissent entrevoir que le pâle reflet de ce qu’il a pu être avant…

Romy Schneider est né à Vienne en 1938. Tout a été dit, redit et exagéré sur Romy. Y’a-t-il d’ailleurs une autre comédienne (ou un autre comédien, ne soyons pas sexiste), qu’il suffit d’appeler par ce diminutif affectueux ? Romy : à lui seul il évoque tout de suite à des milliers de cinéphiles des débuts de princesse, une carrière brillante et ce sentiment du tragique, cette impression de manque, de gâchis et d’absence de retenue dans l’émotion…

Un mythe, une icône, autant pour les petites filles que pour les femmes et un idéal à jamais inaccessible pour des comédiennes, bien qu’on ait donné son nom à un prix.

Vous le voyez maintenant, le capital sympathie ? Et encore, j’ai l’impression d’avoir été soft.

Et donc, Alain Delon et Romy Schneider, ça donne quoi ?

Un film en 1958, Christine, qui est un remake d’un film de Max Ophüls, Liebelei, lui-même adapté d’une pièce de théâtre d’Arthur Schnitzler où jouait la mère de Romy, Magda Schneider (et ce qui était plus ou moins le rôle phare de sa carrière). Christine est une bluette tragique quelque peu dégoulinante et plutôt oubliable.

Contrairement, évidemment, à La Piscine, sorti en 1969 : un huis-clos entre un couple, Jean-Paul et Marianne (Alain Delon et Romy Schneider), et le meilleur ami de Jean-Paul et sa fille (Maurice Ronet et Jane Birkin), dans une villa avec piscine.

Enfin, une troisième collaboration en 1971, dans L’Assassinat de Leon Trotsky, de Joseph Losey, que malheureusement je n’ai pas vu.

Et entre 1958 et 1971, des fiançailles en 1959, rompues en 1964, puis la mort de Romy en 1982, les regrets de Delon, ses hommages appuyés, lui devenant de plus en plus un vieux lion, et elle devenant irrémédiablement un mythe.

Réunis dans un livre ?

Personnellement, il n’y a dans ma bibliothèque aucun ouvrage consacré à la fois à Romy Schneider et à Alain Delon, comme il n’y en avait aucun sur Bogart et Bacall.

Néanmoins, pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce couple, ils auront certainement plus de chance que pour Bogart et Bacall, notamment en lisant l’ouvrage de l’un des principaux intéressés :

Foisonnante littérature adepte des hyperboles ! « fiancés de l’éternel », « ils se sont tant aimés », « un amour impossible »…

Côté Delon ?

Il n’y a dans ma bibliothèque qu’un ouvrage consacré à Delon, en tout cas en partie, et c’est cet ouvrage qui, il y a un peu plus de 3 ans, m’avait permis d’inaugurer les fonctions cinéphiles et doc de ce blog, en en faisant le compte-rendu.

Il s’agissait des Grandes gueules du cinéma français : Gabin, Ventura, Belmondo, Delon, un livre de Philippe Lombard, préfacé par le réalisateur Georges Lautner et publié en 2012 aux éditions Express Roularta.

Vous pouvez retrouver le compte-rendu de cet ouvrage ici.

Pour ce qui est des livres disponibles sur Delon, il y en a un certain nombre, à commencer par l’ouvrage cité plus haut écrit par Delon lui-même, mais rien de très récent ou de très disponible à un prix abordable. La principale référence semble être une biographie en 2 volumes publiée par Henry-Jean Servat au début des années 2000…

Et sur internet ?

L’article qui lui est consacré sur Wikipédia semble assez complet :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Delon

Il dispose également d’un site officiel hébergé en Suisse :

http://www.alaindelon.ch

ainsi que d’une page Facebook :

https://www.facebook.com/alaindelon.officiel

Et en vidéo ? J’en reviens à ma référence favorite en la matière : Blow Up.

Côté Romy ?

Ma bibliothèque est d’un seul coup bien plus riche.

Comme indiqué dans le précédent article, lorsque j’admire un acteur ou un réalisateur et que celui-ci a suscité beaucoup de publications – ce qui est le cas pour Romy Schneider – j’ai au moins une autobiographie ou biographie et un « beau livre » dans ma bibliothèque.

Pour Romy, j’ai 5 ouvrages. (j’illustre cette partie avec les couvertures des livres que je connais, mais les ouvrages ont parfois connu plusieurs éditions, et les miennes ne sont pas forcément les plus récentes)

Le premier, et celui que j’ai depuis le plus longtemps, même si je ne l’ai jamais relu, est Moi, Romy : le journal d’une vie.

couv59381586

À l’origine, l’ouvrage se trouvait dans la bibliothèque de ma grand-mère, et comme certaines bibliothèques de grand-mère, celle-ci était composée de livres sur la seconde guerre mondiale, de sélections du Reader’s digest et de commandes de France Loisirs (je caricature à peine). Ma grand-mère aimait aussi beaucoup les livres sur le vieux Paris et les vieux métiers…

Toujours est-il que le journal de Romy faisait certainement partie de l’une de ses nombreuses commandes à France Loisirs, étant donné que c’est par eux que le livre en ma possession a été édité en 1989, sans doute après été publié par une première maison d’édition.

Comme je l’ai indiqué, j’ai toujours gardé ce livre mais je ne l’ai jamais relu. Le souvenir que j’en garde, Romy ayant tenu ce journal depuis son adolescence jusqu’à la fin de sa vie, est quelque chose de très émouvant, avec non seulement ce journal écrit mais aussi des transcriptions de lettres et de conversations téléphoniques, avec une plume qui évolue de la jeune fille à la femme, mais aussi avec le sentiment de pénétrer dans une intimité comme un cambrioleur…

Romyaufildelavie

Le second livre est une biographie que l’on m’avait offert il y a quelques années : Romy au fil de la vie, de David Lelait, publiée en 2002 aux éditions Payot. Elle a été réédité en 2012.

J’ai le souvenir d’une lecture très agréable et très respectueuse, pas du tout racoleuse.

Pour le troisième, je passe aux beaux livres. Il s’agit du premier livre de photos que j’ai acheté consacré à Romy, Romy : hommage photographique, de Klaus-Jürgen Sembach, publié en 2005 par les éditions du collectionneur.

Les photos sont surtout des photos promotionnelles et de tournage, même s’il y a quelques photos personnelles. Elles sont précédées d’un court texte de présentation de l’auteur et suivies d’une biographie succincte ainsi que d’une filmographie.

Le quatrième a été mon coup de cœur au moment où je commençais à me constituer une bibliothèque sur le cinéma : Romy, de Johannes Thiele publié en 2007 aux éditions Place des Victoires (et réédité en 2012).

Il s’agit d’un énorme album de photos, ponctué de texte de l’auteur, de citations de Romy Schneider et de témoignages de ceux qui l’ont connue.

9782226181817-j

Enfin le dernier livre est peut-être le plus spécifique : Romy dans L’Enfer : Les images inconnues du film inachevé d’Henri-Georges Clouzot, avec le texte de Serge Bromberg, publié en 2009 aux éditions Albin Michel.

Cet ouvrage présente, comme son titre l’indique, des images d’archives du tournage du film L’Enfer, en 1964, tournage interrompu par la mort du réalisateur, Henri-Georges Clouzot. Un film a également été consacré à ce tournage maudit et est sorti en 2009. En voici un extrait :

Depuis sa disparition en 1982, Romy fait l’objet d’une très nombreuse littérature : biographies, hommages photographiques, un an ne passe pas sans que quelqu’un ne vienne ajouter sa pierre à l’édifice, avec plus ou moins de réussite.

Et sur internet ?

Là encore, un article assez complet sur Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Romy_Schneider

Par contre, pour ce qui est des sites qui lui sont dédiés, il s’agit principalement de sites de fans inconditionnels, souvent plein d’enthousiasme, moins souvent de grammaire et d’orthographe…

Je leur préfère la page Facebook qui lui est consacrée :

https://fr-fr.facebook.com/Romy-Schneider-44032826464/

Et comme toujours, l’inévitable numéro de Blow Up :

Un film avec Delon et Romy

Vous l’aurez compris, parmi les trois films qu’ils ont tournés ensemble, si je considère Christine comme une bluette oubliable et si je n’ai jamais vu L’Assassinat de Léon Trotsky, c’est évidemment La Piscine qui remporte tous mes suffrages, et c’est avec lui que je vous laisse :

jusqu’à la prochaine fois.

1 commentaire

Classé dans Bibliothèque cinéphile

Mars 2016 : séances et animations du CDI

Comme pour l’année dernière, je publie cet article un peu plus tôt dans le mois. Je vais y présenter, entre autres, ce que j’ai préparé pour la semaine de la presse et des médias à l’école, semaine qui en sera à son commencement lorsque ce compte-rendu sera mis en ligne.

Les activités que je présenterai seront donc celles qui ont eu lieu entre le 7 et le 22 mars. Je laisse toujours les journaux et magazines un peu plus longtemps (jusqu’à début avril), afin de pouvoir travailler en séances avec les collègues.

Préparation de la #SPME16

Depuis l’année dernière, lorsque j’avais travaillé avec @spdocs sur des infographies consacrées à l’identité numérique et à la liberté de la presse, je profite de cette semaine pour produire différents types de ressources, à destination des élèves mais aussi des enseignants.

  • Documents de préparation de la semaine de la presse, destinés à allécher les collègues et à les faire venir au CDI avec leurs classes

L’année dernière, j’avais consacré un Buzz entier hors-série à la semaine de la presse. J’ai décidé de reprendre le même procédé en l’allégeant un peu et en pointant vers les autres ressources que je voulais proposer.

buzz-de-mermoz-23-spme2016

Ce Buzz est disponible en ligne à l’adresse suivante : https://magic.piktochart.com/output/11996525-buzz-de-mermoz-22-23-spme2016

Cette année, j’ai également envoyé à mes collègues un Genial.ly sur la semaine de la presse, afin de présenter le dispositif et de les faire venir au CDI :

http://www.genial.ly/View/Index/56aa061d1561e9050473f98f

  • Documents à destination des élèves pour séances ou information

Cette année, j’aurais bien aimé travailler avec les élèves sur la rumeur et la désinformation. J’ai produit sur le sujet deux types de documents. Le premier me semble un peu complexe pour des collégiens : il s’agit d’un Genial.ly, encore une fois, qui dissèque via une vidéo les mécanismes de la rumeur :

http://www.genial.ly/View/Index/56c5ab541561e80a50b19115

Le second « Et si c’était une rumeur ? » est une infographie qui tente d’expliquer comment déterminer si la rumeur à laquelle on est confronté est une véritable information ou une intox. Elle s’inspire très librement de l’infographie sur le complotisme publié sur : http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule

rumeur-info-ou-intox

https://magic.piktochart.com/output/11520140-rumeur-info-ou-intox

Pour accompagner ces documents, et afin de présenter les ressources reçues cette semaine de manière un peu plus ludique, j’ai généré un nuage de tags sur l’e-réputation et l’identité numérique :

nuage de tag identité numérique

Cependant, mes collègues de discipline restent très classiques dans leurs demandes lorsque je les supplie (littéralement) de faire des séances sur la semaine de la presse avec moi. L’un des collègues que j’ai réussi à convaincre m’a donc proposé de faire fabriquer aux 6e leurs propres Unes de presse via les dépêches AFP. J’ai produit une dernière fiche sur la composition d’une Une, que vous trouverez ci-dessous.

faire-une-une-de-presse

https://magic.piktochart.com/output/12087883-faire-une-une-de-presse

Le même collègue m’a proposé de travailler aussi sur la validité de l’information. Je lui ai suggéré de s’appuyer dans un premier temps sur mon infographie « Et si c’était une rumeur ? », ce qu’il a beaucoup apprécié. J’ai décidé de travailler sur la comparaison de sites parodiques et de sites d’information.

Je compte proposer les fiches élèves directement sur les postes des élèves, et ils peuvent cliquer sur les versions en ligne pour travailler. Je me suis rendue compte que c’était finalement beaucoup plus agréable de créer des fiches de cours via Piktochart, même s’il faut calibrer les informations pour que cela tienne sur une page. Pour les versions en ligne, elles sont disponibles ci-dessous :

Fiche élève : https://magic.piktochart.com/output/12121687-decrypter-linfo-fiche-eleve

Corrigé : https://magic.piktochart.com/output/12124638-decrypter-linfo-fiche-corrige

Pour l’instant je mets juste les documents à disposition, et je ferai au mois d’avril, dans l’article mensuel, un compte-rendu rapide des séances sur les Unes de presse et des séances sur « Décrypter l’information en ligne ».

  • Expositions thématiques

Évidemment, je profite des envois de magazines et de journaux pour remplacer ma grande exposition sur « Côté Chine, Côté Japon » par une exposition sur la presse, les médias et Internet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En attendant la fin des envois, j’ai imprimé en A3 des Unes célèbres, historiques ou fictives, que j’ai suspendues dans le CDI et dont j’ai tapissé les tables en format A4. L’idée m’a été soufflée par @spdocs, que je tiens à remercier ! Vous pouvez retrouver la sélection de Unes ci-dessous :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quant au résultat, voilà ce que cela donne :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me doute qu’avec les allers et venues des élèves et des classes, mes Unes sur les tables vont bien souffrir, je les ai donc mises sous pochettes, j’espère qu’elles tiendront le coup !

J’ai également mis en place une mini-expo sur les ouvrages de fiction dans lesquels apparaissent journaux, journalistes, internet et jeux vidéos… Au-dessus de cette mini-expo j’ai installé les infographies du kit Internet Attitudes, mon infographie sur « Et si c’était une rumeur » et mon nuage de tags réalisé à partir des fiches @EDUCNUM.

Photo 11-03-2016 09 21 55

  • Ressources professionnelles

Ayant lancé depuis fin 2015 l’atelier Twitter du CDI, j’étais curieuse de voir ce qu’il existait comme équivalent dans les autres collèges et lycées. J’ai recensé pour l’instant sur Twitter une quarantaine de comptes Twitter de CDI, que la publication soit partagée ou non avec les élèves. Je mets cette liste à votre disposition, j’ai pris les comptes les plus actifs mais j’en ai sûrement manqué…

https://twitter.com/JFiliol/lists/comptes-twitter-cdi

Voilà pour les ressources produites cette année pour la semaine de la presse, j’espère qu’elles vous seront utiles.

Autres animations

Pour ce mois de mars déjà bien pris par la semaine de la presse et par les projets en cours que je détaillerai tout de suite après, je n’ai ajouté, à la grande exposition des médias et à la mini-expo de fictions, qu’une présentation des dernières nouveautés.

Photo 08-03-2016 08 40 22

Nous rencontrons certaines difficultés en ce moment dans mon collège : notre gestionnaire est en arrêt maladie, elle a été remplacée par une personne qui depuis a été nommée sur un poste fixe. Je ne sais donc pas quand je pourrai passer une prochaine commande, le point positif étant que la plupart de mes réabonnements ont déjà été faits.

L’autre animation principale a été mise en place dans la continuité de l’exposition « Côté Chine, Côté Japon » : il s’agit d’un concours de dessin manga, dont l’un des AED du collège a réalisé l’affiche. J’ai proposé ce concours à la mi-mars, j’espère avoir quelques participations…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Séances

Mars a été l’occasion de finaliser ou de mettre en place les projets annoncés dans l’article de février.

  • Projet d’éducation artistique et culturelle (5e)

Dans le cadre de ce projet, j’avais proposé un Padlet pour faciliter l’échange entre les élèves et les artistes. Ma collègue d’arts plastiques animant une formation, j’ai pris en charge ses élèves de cinquième (les mêmes que pour l’opération petit-déjeuner) pendant une heure en salle informatique, où ils ont posé des questions sur le Padlet et, pour certains, indiqué les œuvres qu’ils aimaient.

padlet peac

J’ai ensuite pu présenter ce travail dans une micro-réunion sur le projet.

  • Heroes 4 Mermoz (4e)

Comme prévu, j’ai co-animé une séance d’une heure avec ma collègue d’anglais et sa classe de quatrième, durant laquelle les élèves devaient réaliser, seuls ou en binôme, une infographie sur un super-héros de leur choix. Les infographies seront prochainement mises en ligne sur le blog. Faute de temps, je ne peux pas faire de deuxième séance avec cette classe (ma collègue la fera seule). Par contre, elle m’a également proposé une à deux séances pour faire écrire des histoires via Genial.ly à ses cinquièmes, ce que je me suis empressée d’accepter. A suivre !

  • Opération « Petit-déjeuner », suite et fin (5e)

Pour ce projet, j’ai revu les élèves de 5e à raison d’une heure en classe entière et une heure en demi-groupes, afin de finaliser leurs productions respectives.

Pour le thème « les petits-déjeuners du monde », les élèves ont ramené un grand globe terrestre, avec plusieurs affiches par pays, et des menus en pâte à modeler.

Le groupe étudiant différents menus du petit-déjeuner a proposé un livre de menus disposé sur un plateau.

Le groupe « publicité et petit-déjeuner » a fabriqué une boîte de céréales lançant une marque imaginaire, ce qui est moins ambitieux que ce que nous attendions d’eux, mais le résultat visuel reste sympa.

Les élèves travaillant sur l’hygiène bucco-dentaire ont voulu produire un mini-livre sur le sujet.

Pour l’équipe réalisant un sondage sur les habitudes alimentaires des élèves et adultes du collège, et sur lequel reposait beaucoup de nos attentes (vidéo, roman photo,..) nous n’avons pas réussi à avancer assez vite avec les élèves. Ils ont synthétisé les résultats du sondage dans plusieurs petits textes, et l’un d’eux a réussi à générer un nuage de tags à partir d’un article sur le petit déjeuner des français, comme élément de comparaison avec les réponses des personnes du collège.

nuage de tags petit déjeuner

Nous sommes en revanche très contentes du groupe travaillant sur l’origine des aliments, qui a expérimenté Piktochart et a produit 4 infographies sur les pommes, le riz, le chocolat et le thé.

Je mettrai les photos du résultat final, présenté au réfectoire le 22 mars, dès que je les aurai.

Petites considérations et autres mésaventures

Car si je suis très contente de ces diverses activités, et des améliorations apportées à ma base, qui ne compte plus désormais que près de 200 notices sans résumés, la semaine de la presse est davantage pour moi en ce moment la semaine de la poisse…

Suite à l’ouverture malencontreuse d’un SPAM par un collègue, le collège a été victime d’un virus, ce qui nous a privé d’Internet.

Quant à moi, en préparant l’installation des productions « petit-déjeuner » des élèves, j’ai voulu jouer les cascadeuses dans la réserve du CDI et me suis fait une entorse au genou.

Je reprendrai donc le cours normal de la vie de prof doc en fin de semaine, juste à temps pour faire au moins deux séances presse avec les 6e, et je rendrai compte de tout ça dans l’article du mois d’avril.

D’ici-là, bonne #spme2016 à tous et à très bientôt !

3 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Février 2016 : séances et animations du CDI

Pour un mois relativement court, février a pourtant été un mois riche en occupations, projets, réunions et séances.

Séances

Je commencerai brièvement par les projets déjà mis en route les mois précédents et que j’ai enfin mené à leur terme :

  • le 5 février, j’ai fait la dernière séance de découverte du CDI avec une classe de CM2. J’ai ensuite envoyé à l’ensemble des classes des deux écoles le quiz en ligne, afin que les élèves et les classes qui n’avaient pas pu le faire, puisse le remplir.
  • début février, j’ai également fait la dernière séance de défi lecture avec une classe de 6e sur Le Messager d’Athènes.

Opération « petit-déjeuner » au collège

Comme chaque année, le grand projet des mois de février / mars est l’opération « petit déjeuner au collège », mené en collaboration avec ma collègue de SVT et l’infirmière auprès des classes de 5ème. Parmi ces classes, nous en choisissons une, très subjectivement, avec laquelle travailler pendant plusieurs semaines sur le sujet.

Cette année, voici les thèmes que les différents groupes (2 à 3 élèves par groupe) ont retenu :

  • les petits-déjeuners du monde
  • un sondage sur les habitudes alimentaires des élèves et adultes du collège
  • l’origine des aliments
  • les menus du petit-déjeuner
  • l’hygiène bucco-dentaire
  • la publicité et les petits-déjeuners

Le projet suit chaque année la même organisation :

  1. une séance de présentation du projet à la classe choisie ;
  2. plusieurs séances de recherche en classe entière ou en demi-groupe au CDI sur les différents sujets ;
  3. le petit-déjeuner à destination de tous les 5e et durant lequel les travaux des élèves sont présentés.

Durant la semaine où devait démarrer le projet, ma collègue de SVT était en arrêt, et j’avais un certain nombre de collègues absents, ce dont j’ai profité pour prendre la classe au CDI, présenter le projet, et commencer à travailler avec eux.

Les années passées, je profitais de ces séances pour travailler sur la citation des sources et le copier-coller avec les élèves, mais je n’étais pas du tout satisfaite de mes documents.

Que ce soit bien clair, je ne suis pas plus satisfaite du document que j’ai finalement produit, qui est ce qu’il y a de plus austère et de plus classique en matière de document élève.

En effet, j’ai conçu une « fiche de suivi individuelle des recherches » (expression qui fait un peu peur aux élèves, puisque la fiche de suivi est habituellement la fiche de vie scolaire en cas de problème de comportement et de travail).

Dans mon esprit, et c’est comme cela que je l’ai présentée aux élèves, c’est une sorte de mini carnet de bord de TPE, qui leur permet, à partir d’un brainstorming, à la fois de noter des informations, des définitions, les sites et ouvrages utilisés, et ce qu’ils imaginent comme production finale.

En gros, je leur ai dit que, comme les chefs des émissions de cuisine bien connues, ils devaient dessiner leur idée de production et que, à la fin, on devait retrouver dans le dressage leur idée initiale.

À partir de cette fiche pas du tout funky mais efficace que voici :

Fiche de suivi de recherche 5e

j’ai pu proposer aux élèves des idées de productions ou observer leurs initiatives (les élèves de cette classe participent pour certains à un atelier artistique, leurs propositions sont donc parfois très originales, ce qui n’est pas pour nous déplaire !) :

  • pour l’équipe du sondage, j’ai montré à un des élèves comment générer un nuage de tags pour comparer les habitudes des français aux habitudes propres au collège, et je leur ai proposé, suite à leurs réflexions sur la fiche de recherche, de réaliser un reportage vidéo avec présentateur et reporters, puis de le présenter aux autres élèves sous la forme d’un roman photo.
  • l’équipe « publicité et petit-déjeuner » doit étudier trois aliments qu’ils aiment prendre en petit-déjeuner (céréales et nesquick) : publicités télévisées, papier, logos, personnages, slogans… ainsi que les ingrédients qui les composent. J’ai lancé l’idée d’inventer un produit et d’en créer l’affiche ou la publicité, mais je ne sais pas si elle a été retenue par les élèves.
  • les élèves étudiant les petits-déjeuners du monde ont décidé de fabriquer un globe terrestre en polystyrène et de figurer les différents petits-déjeuners avec des drapeaux et en pâte à modeler…
  • les autres productions sont a priori plus classiques.
  • j’ai proposé aux élèves qui travaillent sur l’origine des aliments de leur montrer, comment faire une infographie qui présenterait quelques aliments. Elles ont commencé avec la pomme et voilà ce que cela donne :

début infographie aissatou rifka

Rendez-vous en mars, pour voir toutes les autres productions !

Voici, d’ores et déjà quelques exemples scannés de la fiche remplie :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cluedo anglais

Durant ce mois de février, j’ai également participé à un jeu de Cluedo organisé par une de mes collègues d’anglais. Ses élèves de 4e venaient au CDI avec une fiche à remplir, pour retrouver la personne ayant dérobé son ordinateur. Ils devaient évidemment m’interroger en anglais, et noter mes réponses, également en anglais.

Visite des élèves de 6e / atelier artistique à la médiathèque

Après de nombreux échanges avec la médiathèque, nous avons pu organiser, avec un de mes collègues de français, la visite de 2 classes de 6e ainsi que des élèves de l’atelier artistique.

Lors de la première visite, j’étais en formation. Mais j’ai pu profiter de la seconde.

Au programme : visite d’une expo « Pop Up », visite de la médiathèque, et emprunt, par les élèves de 6e, d’un livre de leur choix. Voir les photos ci-dessous. (J’ai demandé aux personnes y figurant ou aux parents dans le cas des élèves, de pouvoir publier ces photos).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci infiniment aux personnes de la médiathèque pour leur accueil !

Projets amorcés

Si un certain nombre de projets sont désormais terminés pour cette année, ce court mois de février a été l’occasion de mettre en route plusieurs choses nouvelles :

  • Dans le cadre du Projet d’éducation artistique et culturelle, j’ai proposé à ma collègue d’arts plastiques un Padlet pour permettre aux élèves et aux artistes engagés dans le projet, d’échanger. Une séance est prévue en mars pour que les élèves publient sur ce Padlet.
  • La collègue d’anglais qui a organisé le Cluedo est venue au CDI, à l’origine pour que tous les élèves d’une classe de 4e créent chacun un blog sur un héros en anglais. Après en avoir discuté avec elle, j’ai proposé que chaque élève réalise une infographie de son héros sur Piktochart, puis dépose l’infographie en format image sur un blog, que nous avons appelé « Heroes4Mermoz« . Un vote désignera la meilleure infographie.
  • Afin d’organiser la suite de la liaison CM2-6e, j’ai envoyé un mail aux professeurs dont les classes sont concernées pour une 2e (voire une 3e) séance, avec les documents qui remplaceront, cette année, les fiches que j’utilisais depuis 2 ans. J’en dirai plus une fois ces séances passées, sans doute au mois de mars ou avril.
  • Enfin, j’ai proposé à mes collègues, par mail, une présentation de la semaine de la presse (présentation déjà tweetée) mais je n’ai pour l’instant eu aucun retour :

http://www.genial.ly/View/Index/56aa061d1561e9050473f98f

Expositions et animations

Pour ce mois de février, j’ai mis en place deux expositions, la mini-expo sur la Saint Valentin, avec un concours de déclarations d’amour (lettres, poèmes, dessins…), et dont voici l’affiche :

mini-expo-saint-valentin

Version en ligne de l’affiche : https://magic.piktochart.com/output/10900033-mini-expo-saint-valentin

ainsi que le résultat en image :

Photo 01-02-2016 16 08 00

Voici l’un des textes que j’ai reçus de la part d’une élève de 5e :

Photo 18-02-2016 14 04 42 Photo 18-02-2016 14 04 32

Quant à la grande exposition, j’ai eu du mal à trouver une idée ce mois-ci (ce qui m’a d’ailleurs donné l’idée d’un focus pour un prochain article) et ce n’est qu’en me rappelant le nouvel an chinois que j’ai décidé de faire une sélection d’ouvrages « Côté Chine / Côté Japon ».

Je me suis rendue compte que j’aime bien les expositions en deux parties, comme « Grandes bestioles, petites bestioles », et même si je ne compte pas céder à la facilité, j’étais assez contente du résultat, aussi bien en affiche :

cote-chine cote-japon

que sur les grilles :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Versions en ligne des affiches : https://magic.piktochart.com/output/11077039-cote-chine et https://magic.piktochart.com/output/11077223-cote-japon

Dans la foulée, j’ai du coup proposé à un collègue assistant d’éducation d’organiser avec moi, début mars, un concours de dessins mangas, qui, je l’espère, saura motiver les élèves.

Pour finir avec les animations, un petit point sur les ateliers :

  • les ateliers jeux et coloriages restent les préférés (puisqu’ils sont accessibles à toute heure et les plus simples auxquels participer) ;
  • je n’ai pas réussi à remettre en route l’atelier cinéma, par manque de temps… j’ai toutefois organisé une micro-séance juste avant les vacances ;
  • quant à l’atelier Twitter, il semble se maintenir, même si les élèves ont leur sujet de prédilection : les jeux vidéos, et n’en démordent pas… les 6e tweetent un peu moins qu’au début, les 4e aussi, par contre un élève tweete quasiment en continu, et a fait la promotion de l’atelier auprès de ses camarades, celui-ci compte donc un nouveau membre…

Gestion, réunions, formations…

Après le réaménagement du CDI effectué en janvier, je me suis attelée ce mois-ci à une autre tâche titanesque : le nettoyage de la base… tâche que j’ai repoussée quelque peu à chaque fois que je voyais, par exemple, le nombre de notices sans résumé…

J’ai donc passé beaucoup de temps dessus, à corriger des cotes, à les harmoniser (il y avait des R-AUT avec tiret, des R AUT sans tiret), à remettre des résumés (je suis passée de 1400 notices sans résumé à moins de 700). Mais il reste encore beaucoup de travail à faire.

Enfin, ce mois-ci j’ai assisté à plusieurs réunions :

  • une réunion sur la réforme du collège afin d’organiser les enseignements et les EPI ;
  • un conseil école / collège sur le contrat d’objectifs du réseau ;
  • une commission permanente sur la dotation horaire globale ;
  • une réunion de bassin des professeurs documentalistes sur l’interdisciplinarité, les EPI, l’accompagnement personnalisé, l’éducation aux médias et à l’information, et où a été également abordée la question d’un média scolaire par établissement ;
  • enfin j’ai assisté à une réunion de formation de formateurs au Canopé de Suresnes, sur l’organisation du plan académique de formation 2016-2017. Il est possible que j’anime l’an prochain une formation avec @docalfred1 !

Voilà pour ce mois de février, petit mais costaud !

Bonnes vacances et à bientôt !

1 commentaire

Classé dans Tics de doc

Janvier 2016 : séances et animations du CDI

Je profite de ce premier article de 2016 pour vous souhaiter à tous, lecteurs occasionnels ou réguliers, cinéphiles, profs docs ou les deux, une excellente année.

Rumeurs, déformation de l’information et cinéma

En guise de préambule à ce nouveau mois d’activités, je ne peux pas m’empêcher de partager une vidéo, que ceux qui me suivent sur Twitter ont peut-être vu passer. Il s’agit d’une vidéo publiée par l’émission Blow Up d’Arte, dont je guette chaque nouvelle publication, tant le contenu est riche et agréable, et tant le ton est passionnément cinéphile.

J’ai trouvé cette vidéo captivante et n’ai pas pu m’empêcher d’en saisir les possibilités d’utilisation avec des élèves, pour les former à la circulation, la manipulation et la déformation de l’information, et à la rumeur.

Avant de passer au compte-rendu des séances, expositions, projets et réunions de ce mois de janvier 2016, je consacrerai une partie de cet article à un focus sur un sujet sur lequel j’ai particulièrement réfléchi ces derniers temps, et si l’occasion se présente à nouveau, je ferai peut-être à l’avenir des focus sur d’autres sujets…

Présenter le CDI : pourquoi, comment, quand, à qui ?

En décembre dernier, j’ai, en discutant avec des amis hors éducation nationale, ressenti le besoin de réfléchir à cette question : pourquoi présenter le CDI, comment, quand et à qui ? Si présenter le CDI semble une évidence, on ne le fait pas toujours sous la même forme ni pour les mêmes objectifs. Je ne voudrais pas donner l’impression d’enfoncer des portes ouvertes, juste partager une nécessité qui s’est rappelée à moi  : celle de faire connaître ou reconnaître mes activités auprès des élèves et de mes collègues. Vous verrez donc dans ce focus des choses que je faisais déjà, mais aussi de nouvelles publications issues de ces réflexions.

  • la plaquette de présentation

Plaquette Présentation CDI(1)

Un classique de début d’année. Le but : présenter de manière synthétique l’ensemble des activités et des conditions d’accès au CDI. Selon moi, elle doit être suffisamment claire pour être lisible par tous, aussi bien élèves et parents, que professeurs. J’avais il y a deux ans un petit fascicule recto-verso en trois plis, j’ai désormais une seule feuille, format A4 que je glisse dans tous les dossiers des futurs élèves de 6e et que je place à l’entrée du CDI.

  • la rubrique « Informations pratiques » du portail e-sidoc

Elle permet de revenir sur l’essentiel concernant le CDI, et ce en quelques pages, pour les élèves, les parents et les membres de l’équipe éducative : missions du CDI, horaires et personnel, règles de vie, conditions de prêt, lieu et équipements.

http://0910716j.esidoc.fr/rubrique/view/id/30

  • la page CDI du site internet d’établissement

Outre les actualités, elle permet de résumer de manière concise les horaires et les ressources proposées par le CDI et accessibles en ligne : http://clgmermoz-savigny.fr/index.php/2015/12/10/cdi-du-college/

Pour les élèves

  • le jeu de l’oie du CDI

Ma meilleure arme depuis trois ans pour présenter aux élèves de CM2 les différentes activités du CDI et les moments où l’on peut ou non y venir. Évidemment, cela reste à destination des élèves (les autres niveaux qui retrouvent le jeu en fin d’année durant la journée portes-ouvertes en sont cependant très contents). Sa forme est cependant amenée à évoluer, certains ateliers ayant été remplacés par d’autres…

JEU DE L’OIE DU CDI blog

règles du jeu du CDI blog

  • le quiz en ligne « Qu’est-ce que le CDI ? »

Une nouveauté de cette année pour la liaison CM2-6e, afin de compléter la découverte du CDI pour les élèves de CM2, par une activité en lien avec le numérique. Une manière ludique de revenir sur ce qui a été vu durant la séance.

LearningApps.org/watch?v=pv49bfjsj15

  • la vidéo « Qu’est-ce que le CDI ? »

Également une nouveauté de cette année, cette fois-ci pour les 6e : une capsule vidéo destinée à présenter en fin de première séance d’initiation à la recherche : le CDI, ses activités et les missions du professeur documentaliste.

  • l’interview

Réalisée en décembre par les élèves de découverte professionnelle 3h, elle m’a permis de présenter de manière simple et concise les missions et les conditions de travail du professeur documentaliste, sous une forme accessible.

Pour l’équipe éducative

  • le CDI c’est / ce n’est pas

Voici un document que j’ai réalisé début janvier, après avoir discuté avec une amie hors EN des représentations que les élèves et les professeurs ont parfois du CDI. Si je l’ai destiné à l’origine aux enseignants, je pense qu’on peut tout à fait l’utiliser avec des élèves (en l’adaptant bien sûr) pour se confronter à leurs représentations et tenter de les infirmer ou de les confirmer…

Le CDI c'est et ce n'est pas(1)

https://magic.piktochart.com/output/10318534-le-cdi-cest-et-ce-nest-pas

  • projets du CDI, bilan pluri-annuel

L’autre document que j’ai fait début janvier, c’est une infographie qui me permet de voir en un seul coup d’œil ce que j’ai fait en près de quatre ans au collège : les projets qui ont fonctionné, ceux qui n’ont pas marché, ceux qui se sont arrêtés. Je voulais également dans ce document donner un aperçu plus général de mes activités et une vision d’ensemble de mon métier.

Projets et durée de vie

https://magic.piktochart.com/output/10319138-projets-et-duree-de-vie

Pour tous (officiellement)

Terminons par un autre grand classique : le bilan d’activités. Présenté en fin d’année (juin) ou en début de l’année suivante, officiellement à destination de tous (membres du conseil d’administration, ensemble de la communauté éducative), même si l’on se doute que les élèves n’iront pas pinailler sur les statistiques, j’en donne ci-dessous sa formule « light » sous forme d’infographie

BILAN ACTIVITES CDI(1)

https://magic.piktochart.com/output/6455443-bilan-activites-cdi

Voilà pour ce petit focus sur « présenter le CDI et / ou le prof doc », j’espère qu’il vous aura été aussi utile qu’à moi. Passons maintenant aux activités du CDI pour le mois de janvier.

Séances

Peu de nouveautés pour ce mois de janvier (je les garde pour février-mars). Voici les quelques séances que j’ai faites en collaboration avec mes collègues de discipline ou avec les professeurs des écoles :

  • 2h de préparation à l’oral pour le projet énergies, pendant lesquelles les élèves de 3ème doivent construire leur argumentation sur l’énergie qu’ils ont choisie (la forme de cette séance étant loin de me satisfaire, il faut que je discute de son évolution avec mes collègues de français, pour l’an prochain…). En tout donc 6h de séance ;
  • 2h de débat final sur ce projet énergies, durant lesquels je récupère la sitographie des élèves, quand elle existe (ce qui n’est pas toujours le cas, malgré consignes et rappels) : à nouveau 6h de séance.

Voici un exemple de sitographie que j’ai réussi à récupérer : sitographie

  • 1h de liaison CM2-6e avec une classe de la seconde école du secteur, avec toujours les 5 ateliers présentés dans de précédents articles.

Bien-sûr, c’est relativement peu de séances pour un mois entier, mais durant ce mois de janvier, j’ai également été bien occupée, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du CDI…

Réaménagement

Cela a constitué mon gros chantier de début 2016 : j’ai bougé pas mal d’étagères et j’ai modifié les cotes de deux rayons entiers. Pour résumer, j’ai maintenant pour les documentaires :

  • un rayon pour les dictionnaires et encyclopédies, dont j’ai retiré les plus anciens
  • un rayon entier en plus pour généralités (000) et philosophie (100)
  • un rayon 200 (religions) 300 (société) 400 (langues) du coup plus aéré
  • un rayon 500-600 (sciences et techniques), un rayon 600-700 (techniques et arts – généralités jusqu’à architecture), un rayon avec la fin des 700 (de la peinture aux sports) ;
  • un rayon 800 (littérature) -910 (géographie)
  • un rayon 900 (histoire)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai également deux étagères en plus pour les romans, une étagère en plus pour les contes, une en plus pour la science-fiction, une en plus pour les romans policiers, et une en plus pour le théâtre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la foulée, j’ai recoté les policiers, qui sont passés de P à RP, et les poésies, qui étaient cotées PO ou POT et sont devenues simplement P. C’est plus clair pour les élèves et cela évite la confusion entre policiers et poésies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Expositions, animations, ateliers et concours

Pour ce mois de janvier, la grande expo mise en place était consacrée aux « Grandes bestioles, petites bestioles, de l’infiniment grand à l’infiniment petit ». Voici les deux affiches proposées à cette occasion :

Expo Grandes bestiolesExpo Petites bestioles

Et voilà ce que l’exposition donnait, toujours accompagnée de ses QR-codes (vidéos de C’est pas sorcier sur les dinosaures, les mammifères et les insectes).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La mini-expo que j’ai fait durer quasiment tout le mois de janvier, après celle consacrée à Star Wars, fait figure de rituel depuis mon arrivée au collège : il s’agit de l’exposition consacrée à la journée de l’amitié franco-allemande :

Photo 07-01-2016 14 16 41

J’ai montré à mon collègue d’allemand, plutôt enthousiaste, les QR-codes qui renvoyaient à l’hymne national allemand, à l’Ode à la joie et à une exposition virtuelle sur Anne Frank.

Mon collègue organise comme chaque année à cette occasion un petit concours de textes et de dessins sur l’amitié franco-allemande.

Pour les fans, j’ai laissé un petit bout de l’expo Star Wars sur mon bureau, avec une sélection de magazines…

Photo 07-01-2016 14 16 57

Un collègue surveillant a voulu organiser un concours d’histoires dont les meilleures auraient été récompensées en étant mises en dessins… Malgré une superbe affiche et du démarchage auprès des collègues et des élèves, il n’a pas eu le succès escompté.

Photo 26-01-2016 08 19 05

Quant à moi, j’ai toujours quelques élèves membres de l’atelier Twitter, qui tweetent dès qu’ils le souhaitent, et je compte remettre en marche d’ici quelques temps l’atelier cinéma… Les ateliers coloriages et jeux ont toujours le plus de succès.

Réunions, formations, communications professionnelles

Voici les réunions, formations, rendez-vous d’ordre professionnel auxquels j’ai assisté ce mois-ci :

  • 7 janvier : inscription à la semaine de la presse et des médias à l’école
  • 11 janvier : formation de formateurs
  • 18 janvier : rendez-vous avec un représentant de la bibliothèque pour l’école afin de commander des nouveautés pour le CDI ; le soir, réunion pour le contrat d’objectifs du réseau
  • semaine du 18 au 22 janvier : contacts téléphoniques pour organiser la venue de deux classes de sixième à la médiathèque Malraux, prévu au mois de février

Pour finir avec ce copieux mois de janvier, deux petites choses.

Suite au billet de Petite Noisette sur son blog, je me suis rendue compte que je n’avais pas mis en ligne le corrigé de ma séance de recherche sur internet pour les sixièmes. C’est désormais chose faite et le document est disponible juste ici.

Enfin, mes micro-ateliers à destination de l’équipe éducative n’ayant pas rencontré le succès escompté, j’ai décidé de produire des petites vidéos thématiques et de les mettre à disposition par mail et / ou via cette petite infographie (encore une) en ligne, qui s’enrichira progressivement de liens cliquables :

Boite à outils du CDI

La version en ligne est disponible à cette adresse : https://magic.piktochart.com/output/10741612-boite-a-outils-du-cdi

Voici d’ores et déjà, et en guise de conclusion, les trois premières vidéos,

  • La première, « Réaliser une infographie», à laquelle j’ajouterai un petit fond sonore dès que j’aurai le temps…
  • La deuxième, « Faire une veille disciplinaire»
  • La troisième, « Créer un mur de ressources»

Bon début d’année à tous !

9 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Décembre 2015 : séances et animations du CDI

Pour ce mois de décembre 2015, j’ai eu trois semaines bien chargées et riches en rebondissements, en séances, en expos, en réunions et en projets… Commençons par les séances :

Séances

  • Projet énergies et méthodologie de recherche (troisième)

Comme je l’ai dit dans l’article précédent, j’avais à mon planning des séances avec l’ensemble des 3èmes : la dernière semaine de novembre, j’ai vu les premiers demi-groupes. La première semaine de décembre, j’ai vu les demi-groupes restants. Comme précisé le mois dernier, je demande maintenant à chaque binôme ou trinôme d’élèves, suite à l’exercice de méthodologie de recherche sur Internet, de rédiger une sitographie argumentée, qu’ils auront à me remettre fin janvier et qui rentrera dans la note du projet énergies. J’entends par « sitographie argumentée » la liste des sites Internet qu’ils ont utilisés (adresses URL) ainsi qu’une petite phrase d’explication pour chaque site, me donnant sa nature et la raison pour laquelle ils l’ont utilisé pour leurs recherches. J’ai vu des débuts de sitographies qui m’ont semblé prometteurs et d’autres ont déjà été envoyées à ma collègue de physique-chimie via l’ENT.

  • Évaluation IRD des élèves de sixième

Comme j’étais soit en réunion, soit prise par d’autres séances avec élèves, mon collègue de technologie a fait durant son cours l’évaluation d’initiation à la recherche des deux classes de sixième qui me manquaient. J’ai corrigé les QCM de ces deux classes. Sur la totalité des élèves (environ 65), deux 20/20 dans la même classe.

  • Défi lecture, 6eA et 6eC

Mes collègues de français sont venus avec leur classe dans le cadre d’un défi lecture sur Le Messager d’Athènes, comme l’an dernier. En plus des documents papier, j’ai gardé le même support sur ordinateur que l’an dernier, à savoir un Padlet, qui propose aux élèves une sélection de sites où les élèves peuvent trouver les réponses aux questions. Voir le Padlet à cette adresse : http://fr.padlet.com/jfiliol_pro/defilecture

Les séances durent à chaque fois deux heures, voire plus, en tenant compte des difficultés des élèves.

  • Séance UPE2A

Les élèves d’UPE2A sont venus durant une séance faire une recherche sur leur pays d’origine. La séance comprend une partie de recherche sur ordinateurs, puis sur papier, afin de réaliser une carte d’identité du pays, puis un petit temps de passage à l’oral, avec les éléments de réponse qu’ils ont pu trouver.

  • Choix d’une lecture plaisir pour les vacances

Un collègue de français est venu pendant une heure au CDI avec sa classe de 3ème, afin de faire choisir à chaque élève une lecture plaisir pour les vacances.

  • Liaison CM2-6ème, séance 1

Les trois classes de CM2 de l’école Saint-Exupéry sont venues avec leur professeur pour cette première séance de liaison… j’y reviens un peu plus en détail ci-dessous.

Inspection

Voilà pour moi l’événement de ce mois de décembre, j’ai été, à ma demande, à nouveau inspectée. Lorsque je l’ai su, fin novembre, je voulais absolument montrer à l’inspecteur ce que je faisais dans le cadre de la liaison CM2-6e. J’ai donc demandé parmi les professeurs de ces classes un volontaire pour venir avec sa classe le jour de mon inspection, le 7 décembre (et donc de décaler sa visite d’une semaine, les séances étant à l’origine prévues la semaine d’après).

Je n’ai quasiment rien changé à l’organisation de cette première séance de découverte du CDI par les CM2 : 4 ateliers

  • plan du CDI à compléter en circulant de manière autonome dans les différentes « zones »
  • jeu de l’oie du CDI
  • mon livre et sa couverture (les élèves doivent associer le bon résumé et la bonne couverture, et dire à la fin quel livre ils choisiraient pour une lecture plaisir)
  • mon livre et sa famille (une micro-découverte du classement des documentaires par « thème » et « famille »)

J’ai juste ajouté à ces 4 ateliers un petit atelier numérique sur ordinateurs et tablettes : il s’agit d’un petit quiz final, sous forme de Learning app, dont j’avais affiché le QR-code au CDI et que j’avais mis en ligne sur le portail e-sidoc du CDI j’ai d’ailleurs essayé d’intégrer le jeu en format html directement ici, mais je n’y suis pas parvenue…) :

http://0910716j.esidoc.fr/rubrique/view/id/21

J’aime cette première séance qui permet un contact avec les CM2, qui est toujours très vivante, dynamique, et où les élèves sont vraiment actifs. Ils ont beaucoup aimé le petit quiz. Une séance très sportive et sans coupure Internet !

Je crois que cette séance a bien fonctionné… c’est en tout cas ce qui est ressorti de l’entretien. Durant cet entretien d’un peu plus d’une heure, nous sommes revenus sur mon bilan d’activités (j’avais envoyé par mail : mon bilan, son lien vers sa version en ligne sous forme d’infographie – présentée au Conseil d’Administration la semaine précédente, ma progression pédagogique, une fiche CDI remplie et mon scénario de séance), les différents ateliers mis en place (l’inspecteur s’est montré très curieux de l’atelier Twitter), la promotion de la lecture, l’orientation, le contexte de l’établissement, le numérique et la réforme du collège, entre autres.

J’attends avec impatience le rapport, annoncé pour fin janvier normalement.

Expositions et animations

3 expositions sont toujours en place durant ce mois de décembre :

  • L’exposition sur grille des travaux des élèves UPE2A, à laquelle s’est ajoutée la présentation de deux travaux d’anglais des élèves de quatrième, prêtés par leurs professeurs
  • La grande exposition sur l’aventure, présentée dans l’article précédent, et que je fais durer jusqu’à janvier
  • Une mini-expo sur Star Wars, évidemment, très attendue par les élèves, avec livres et périodiques du CDI, QR-codes, jeux concours, et ce que j’ai rapporté de chez moi : des livres, des magazines et un jeu Timeline, où il faut replacer dans l’ordre les différents événements de la saga. Succès garanti auprès des fans !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le CDI a également retrouvé ses décorations de Noël, guirlandes, flocons aux fenêtres et sapins en origamis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme depuis trois ans, je mets également en place le « calendrier de l’hiver » du CDI, qui a toujours beaucoup de succès auprès des sixièmes et des cinquièmes (les quatrièmes et troisièmes sont un peu grands et préfèrent cette année l’expo Star Wars). Comme chaque année, je sélectionne tous les jours un ou deux élèves ayant fréquenté le CDI et dont l’attitude a été exemplaire (mais il ne suffit pas d’être exemplaire uniquement au CDI et au mois de décembre : je choisis en concertation avec les surveillants, et parfois avec mes collègues). J’affiche le nom le lendemain, et l’élève peut venir ouvrir la porte du calendrier qui correspond au jour, récupérer un petit papier souvenir sur laquelle il trouvera une info insolite, et un petit cadeau (merci le FSE !). Cela permet de stimuler les élèves de 6e et 5e, de valoriser ceux qu’on n’entend jamais et d’avoir une ambiance de « pré-vacances » et de « pré-fêtes » plus agréable, pendant cette période où les jours sont courts et fatigants.

Comme l’année dernière, Céline Cirstini, illustratrice jeunesse, est venue présenter son métier aux élèves de sixième. Pour 3 classes, à chaque fois une heure d’échanges très agréables où elle parle de la fabrication des livres et de son expérience avec passion. Quelques photos de ce petit événement :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Communication et réunions

Le grand chantier de l’année en matière de communication pour le collège a enfin été lancé, à savoir la refonte du site internet. Je compte sur les collègues, que ce soit enseignants et CPE, pour remplir les différentes rubriques de ce site et le rendre vivant. L’apparence et la structure sont amenées à changer, ce ne sont pour l’instant que des ébauches, mais au moins, à présent, toutes les informations sont au même endroit : http://clgmermoz-savigny.fr/

Et on y retrouve le Buzz de Mermoz en version cliquable, et le compte Twitter du collège, ce qui à terme, j’espère, lui donnera davantage de visibilité.

Pour les réunions de ce mois de décembre, une seule était à mon planning : la réunion des référents numériques rassemblant 4 bassins différents. C’était une réunion de présentation, précédant deux autres réunions sous forme d’ateliers (je louperai au moins l’une d’elles, vu que j’ai une autre réunion prévue le même jour, un running gag de cette année…)

Le vendredi des vacances, j’ai pu rencontrer trois personnes qui travaillent à la médiathèque de la ville, afin d’engager des actions de partenariat, ce qui m’a vraiment enthousiasmée. Une action est prévue en mars avec un collègue de français et sa classe de troisième, mais nous sommes aussi intéressés par des malles de livres, une exposition « Pop up » qui a lieu en février, et des actions à installer avec les sixièmes et les élèves non francophones. Je suis ravie de rencontrer enfin les personnes de la médiathèque et de construire quelque chose avec elles, et j’attends avec impatience de leurs nouvelles.

Mes premiers cadeaux de Noël : geek et CDI

Les premiers jours de décembre, j’ai enfin reçu mon superbe mug Gribouilles de doc, dont je suis très fière et que j’arbore fièrement en salle des profs – on sait que c’est la mienne à moi et personne ne me la pique sinon je rate ma mise à jour et je redeviens « dame du CDI ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’arbore également fièrement depuis quelques jours une clef USB minion qui fait ma joie, et qui a permis d’attendre les vacances en oubliant la fatigue ! (un équivalent du calendrier de l’hiver, just for me).

IMG_0021

Bonnes vacances à tous, bonne fin d’année et à bientôt en 2016 !

Poster un commentaire

Classé dans Tics de doc

Novembre 2015 : séances et animations du CDI

Après ces quelques semaines si particulières et éprouvantes, voici le compte-rendu des activités du CDI pour le mois de novembre. Après une première semaine de reprise en douceur, j’ai animé beaucoup de séances, participé à un certain nombre de réunions et proposé des animations, prévues ou imprévues. Je vais essayer, comme d’habitude, d’organiser quelque peu les choses.

Séances

  • Initiation à la Recherche, 6e, suite et fin ?

Après les 3 premières séances que j’ai présentées dans les articles précédents, j’ai pu proposer aux élèves une quatrième séance sur la recherche sur Internet. Par rapport à l’an dernier, j’avais considérablement revu la construction de cette séance. En effet, l’an passé, je proposais aux élèves la comparaison de deux pages internet sur Ulysse : l’article de Wikipédia et la page consacrée à Ulysse sur le site Mythologie grecque.

Cette année, j’ai utilisé le parallèle entre l’odyssée d’Ulysse et la quête de l’information sur Internet, avec ses obstacles, ses fausses pistes, pour donner un premier aperçu aux élèves de la recherche en ligne. Cela donne le document suivant, dont je suis plutôt satisfaite : recherche d’info sur internet 6e

Voici la version corrigée de cette fiche (attention, en cas de réutilisation, à toujours vérifier avant la séance, la façon dont les résultats de recherche s’affichent) : recherche d’info sur internet 6e CORRIGÉ

Comme pour toutes les séances, j’ai élaboré une petite vidéo, que je n’ai pas pu présenter aux élèves faute de temps :

Par contre, j’ai pu, pour la première fois, participer à la validation du socle commun, via une évaluation finale sous forme de QCM, et durant laquelle les élèves regardaient les cinq vidéos que j’avais réalisées pour ces séances.

Evaluation IRD 6e

Les élèves passent en demi-groupe (évaluation individuelle) sur les ordinateurs, pendant le cours de techno. Mais comme pour une des classes, c’était un jour où j’avais réunion de bassin, et la troisième classe, j’avais une autre séance de prévue en même temps, mon collègue de techno m’a proposé de faire faire l’évaluation et que je la corrige après. Ce que je me suis empressée d’accepter, la première séance s’étant parfaitement déroulée.

  • Projet énergies

Pour la quatrième année, nous avons repris ce projet avec ma collègue de physique-chimie, qui en est à l’origine, et mes collègues de français responsables des classes de troisième. Pour rappel ce projet, mené de novembre à janvier, s’organise ainsi :

  1. séance de présentation du projet en demi-groupe. Les élèves sont par binôme ou trinôme et travaillent sur une énergie, dont ils doivent remplir la fiche descriptive (fonctionnement, utilisation, atouts et inconvénients)
  2. une séance en demi-groupe : un groupe présente le début de sa fiche, l’autre est au CDI en séance de méthodologie de recherche du internet : il évalue le 1er résultat d’une recherche sur son énergie, puis élabore les premiers éléments d’une sitographie.
  3. une séance de mise en ligne des fiches complétées sur l’ENT
  4. 2H de séance de préparation à l’oral en français : mes collègues reprennent avec les élèves les éléments de l’argumentation
  5. passage à l’oral : à l’aide de leurs recherches des séances précédentes et de leur travail sur l’argumentation, chaque groupe présente devant les autres son énergie et essaye de convaincre l’ensemble de l’auditoire qu’il s’agit de la meilleure.

J’ai gardé la même fiche d’évaluation de la recherche pour la séance 2 (mais que j’aimerais changer l’an prochain). Exercice méthodo de recherche projet énergies

Par contre, je demande depuis cette année une sitographie argumentée aux élèves. En s’appuyant sur ce qu’ils ont vu avec moi, ils recensent l’ensemble des sites qu’ils ont utilisés et m’expliquent en quelques lignes en quoi ces sites leur ont été utiles. Je les invite également, pour appuyer leur argumentation en vue du débat à l’oral, à consulter des articles de presse.

  • Découverte professionnelle

Les élèves de l’option DP3 n’ayant pu sortir de l’établissement étant données les circonstances actuelles, et les ambassadeurs des métiers ayant été repoussés à avril, certains professionnels étant indisponibles, les élèves ont réalisé des interviews des professionnels du collège : CPE, infirmière, assistante sociale, secrétaire, professeur… et professeure documentaliste.

Voici cette vidéo, où je tente de donner une vision globale du métier, mais tout en restant accessible aux élèves. Et oui, j’ai l’air un peu tendue, mais la séance se déroulant au CDI, j’étais le premier cobaye, et j’ai toujours un peu le trac à l’oral…

Animations

  • Avant le 13 novembre

Suite aux demandes de certains de mes habitués, j’ai mis en place une exposition Harry Potter, avec les ressources du CDI, mais le fonds, en dehors des romans, étant assez réduit, j’ai rapporté de chez moi des ouvrages sur les films ainsi que les petits livres sur le Quidditch, les créatures fantastiques et les Contes de Beedle le Bard. Une élève m’a prêté pour l’occasion le catalogue de l’exposition Harry Potter et un volume de la saga en anglais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai également proposé aux élèves deux jeux concours : un concours de coloriages, et un quiz en deux niveaux, disponible ci-dessous. Niveau 1 :

Concours Harry Potter

Niveau 2 :

Concours HP NIVEAU 2(1)

Je reconnais avoir quelques difficultés dans la numérotation des questions pour ces infographies, ce défaut est en cours de résolution 😉

En parallèle de cette mini-expo, j’ai mis en place une grande exposition sur l’aventure, avec affiche, QR-codes, romans, ouvrages de géographie et contes.

Expo aventures(1)Voici ce que donnait visuellement cette grande exposition :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme d’habitude, les élèves ont accès, via les QR-codes, à du contenu supplémentaire : vidéos, œuvre en ligne… Depuis la mi-novembre, une borne wifi a été installée au CDI. Cependant, le paramétrage de cette borne ne permet plus aux élèves de lire ce contenu – ce qui m’enquiquine bien – chaque fois qu’ils flashent le QR-code, ils ont droit à l’inévitable « échec de la connexion sécurisée ».

Si j’ai déjà rencontré ce problème, et si j’ai réussi à le résoudre sur les ordinateurs du CDI (il faut demander une détection automatique du proxy dans les paramètres), je n’ai pas réussi à le faire sur les tablettes… jusqu’au 30 novembre, où j’ai obtenu quelques pistes de réponses que je vais tester dès que j’aurai un peu de temps !

  • Après le 13 novembre

Avec beaucoup d’appréhension, j’ai proposé au CDI le 16 novembre un ensemble de ressources, sur toutes les tables, sur Paris, la guerre, le fanatisme, les valeurs de la République et la citoyenneté. Sur la porte du CDI, j’ai repris l’idée d’une personne que je suis sur Twitter (je ne sais plus si c’était @Cralotte ou @Sarah-Safran), et j’ai affiché le hashtag #porteouverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jusqu’à la fin de ce mois, j’ai toujours l’ensemble de ces ressources rassemblées sur une table :

Photo 20-11-2015 13 59 01 (1)

  • Atelier Twitter

C’est bon, ça y est, l’atelier Twitter est lancé, avec un petit noyau de fidèle (5-6 élèves), qui ont été très marqués par les attentats, mais qui ont vite repris leurs habitudes de tweets sur le sport, les jeux-vidéos et les films. Je tente de nourrir également assez régulièrement ce compte Twitter d’informations culturelles et à destination des élèves, et des actualités du CDI.

Réunions et communication

En dépit des événements, j’ai eu un certain nombre de réunions durant ce mois de novembre, et je vais tenter d’en faire la liste :

  • j’ai participé à une première réunion des partenaires extérieurs participant au projet d’éducation artistique et culturel du collège, durant laquelle j’ai pu rencontrer une des personnes travaillant à la médiathèque avec laquelle je souhaite établir un partenariat (malle de livres, expo de pop up, visites…) ;
  • j’ai rencontré durant une deuxième réunion, les personnes de la maison de l’architecture et de la banlieue dans le cadre de ce projet ;
  • j’ai assisté à la première journée des rencontres Savoirs CDI à Chasseneuil du Poitou le 9 novembre, avec au programme, entre autres, table ronde sur l’EMI et la créativité, et atelier de construction de scénarios pédagogiques. Durant cette journée j’ai revu quelques twittos aperçus à Ludovia et j’ai vu enfin en vrai @SolennFont et Anne Cordier que je suis sur Twitter. J’ai d’ailleurs failli faire un abécédaire comme pour Ludovia, mais le temps m’a manqué, et je n’ai assisté qu’à une journée sur deux, ce qui ne donnerait pas grand intérêt à mon compte-rendu… Je mettrai un lien vers les productions de Savoirs CDI quand elles seront parues ;
  • compte tenu des attentats, je n’ai pas pu aller à une journée de formation prévue le 16 novembre, ni à Educatice, qui a été reporté au mois de mars ;
  • le 23 novembre, j’ai présenté au conseil d’administration le bilan d’activités du CDI de l’an passé, via l’infographie que j’avais réalisée en juin dernier, et j’ai vu avec beaucoup de soulagement que mon budget ne subissait aucune baisse ;
  • enfin le 30 novembre, j’ai assisté à une réunion de bassin des professeurs documentalistes au CANOPÉ d’Evry, cette réunion ayant pour thème l’utilisation des tablettes fournies par le conseil général aux CDI de collèges de l’Essonne. Durant cette réunion, organisée entre autres par Isabelle Simonin, il a été question d’infographies, d’interviews vidéos, de réalité augmentée, et de QR-codes. L’atelier auquel j’ai participé, sur les QR-codes, était animé par Valérie Hermant.

Pour ce qui est de la communication, deux petites nouveautés. J’ai proposé à mes collègues (et plus largement à l’ensemble du personnel) des micro-ateliers de prise en main d’outils et de ressources.

En effet, je veux leur présenter un peu plus en détail ce que je fais, ce que je propose aux élèves, et les ressources que je consulte, pour si possible impulser de nouvelles pratiques et de nouveaux usages, ce qui, j’en conviens, est des plus ambitieux !

Voici l’affiche que j’ai réalisé pour l’occasion :

Micro ateliers

Cependant, mes collègues ont peu de temps, il est souvent difficile de trouver un quart d’heure pour se rencontrer (pour l’instant je n’ai réussi à présenter qu’une fois les infographies à une seule personne du collège). J’ai donc dans l’idée de créer des petits tutoriels vidéos sur les sujets de mes micro-ateliers, et de les mettre à leur disposition, dès que j’aurai un peu plus de temps…

Dans mon Buzz hebdomadaire, qui garde globalement sa forme actuelle, j’ai décidé de proposer des sélections thématiques de ressources (avec un lien vers e-sidoc). Avec cette fin novembre / début décembre, j’ai donc mis en lien l’ensemble des ressources du CDI sur le climat pour le numéro 11. Pour le  numéro 12, j’ai remonté cette rubrique « ressources » juste en dessous de « Cette semaine au CDI », et j’ai proposé une sélection sur les élections. Cette sélection thématique sera modifiée toutes les semaines. Voilà ce que ça donne en ligne : https://magic.piktochart.com/output/4867818-buzz-de-mermoz

ou directement en format image (mais non cliquable) ci-dessous :

Voilà pour ce mois de novembre riche, intense, éprouvant, en attendant un mois de décembre que j’espère sans événements tragiques, mais que je sais déjà, pour moi, tout aussi riche et rempli ! À très bientôt, et d’ici là, portez-vous bien !

8 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte…

Voici le compte-rendu de lecture du mois de novembre, qui arrive assez tôt dans le mois, puisque j’ai profité des vacances pour me plonger dans mes lectures cinéphiles.

Cette lecture m’a permis de faire de belles découvertes ou redécouvertes, et m’a fait déroger à la règle que je m’étais fixée : ne plus acheter de pavé insoulevable et seulement me les faire offrir durant les fêtes de fin d’année ou pour mon anniversaire.

Films historiques

C’est en cherchant une lecture de vacances que je suis tombée, presque par hasard, sur le livre dont je vais parler plus en détail dans un instant.

J’avais vu passer l’information sur Twitter comme quoi ce livre était paru. J’avais cliqué, et je m’étais dit, dans un premier temps, qu’il n’était pas raisonnable de garnir ma bibliothèque d’un nouveau bouquin énorme : l’ouvrage concerné est en effet un pavé de plus de 600 pages.

Puis, en flânant dans une librairie très sympathique près de Solférino, et abandonnant le rayon « cinéma » pour le rayon « histoire », j’ai trouvé le livre.

Les habitués de ce blog savent que j’apprécie beaucoup les films historiques, j’ai consacré à ce sujet au moins deux articles, dont l’un sur l’ouvrage L’Histoire fait son cinéma.

Quel que soit le pays dont on reconstitue une époque, quel que soit le personnage dont on fait le biopic, les films historiques me fascinent (L’un de mes films préférés reste Barry Lyndon de Stanley Kubrick) – et je ne parle pas des séries : ma dernière découverte est la série anglaise The White Queen, qui évoque la guerre des Deux Roses, à travers le regard d’Elizabeth Woodville, l’épouse du roi York Edouard IV.

Tout cela pour dire que le livre déniché en librairie m’a enchantée, tout comme son auteur, même si je me doute bien que ce genre d’ouvrage n’est pas à la portée de tous les porte-monnaie (quoique 40€ pour un livre de cette taille et de ce poids ne me semble pas non plus excessif), ni proche des goûts de tout le monde.

Cet article me permet donc d’évoquer des films historiques, et, comme à mon habitude, je tenterai de le ponctuer d’extraits bien choisis, sinon pour vous convertir, du moins pour vous mettre en appétit…

Petit caporal sur grand écran (1)

Comme le titre de cet article le laissait deviner, c’est à Napoléon Ier qu’est consacré ce splendide pavé, paru en septembre 2015 aux éditions Ides et Calendes, Napoléon : l’épopée en 1000 films, sous la plume d’Hervé Dumont, et préfacé par Jean Tulard.

Napoleon-1000-films_01b

Mettons les choses au point tout de suite : je n’ai pas une admiration sans bornes pour Napoléon. Au mieux certains aspects de l’homme et de son règne me fascinent (j’ai le Mémorial de Sainte-Hélène dans ma bibliothèque), et j’ai appris à le considérer d’abord en tant que lectrice de Victor Hugo et de Stendhal, ce qui n’est pas toujours neutre comme point de vue, puis comme spectatrice au cinéma.

Avant de me pencher plus précisément sur l’ouvrage, un mot rapide sur Hervé Dumont, à qui je dois la découverte de sa merveilleuse encyclopédie en ligne du film historique : c’est un trésor ! Si histoire et cinéma vous passionnent, ne tardez plus : allez y flâner !

Et maintenant, Napoléon, le cinéma et Napoléon au cinéma !

Petit caporal sur grand écran (2)

Que peut-on dire de cette somme proposée par Hervé Dumont ?

Déjà, il faut y revenir, qu’elle est préfacée par Jean Tulard, spécialiste de Napoléon mais également auteur d’un Dictionnaire du cinéma qui fait référence.

Qu’ensuite, Hervé Dumont est l’auteur d’un certain nombre d’ouvrages sur le cinéma, notamment sur l’histoire du cinéma suisse et, nous l’avons dit, d’une encyclopédie du film historique en ligne qui semble être une mine d’or pour les passionnés.

Enfin (mais c’est loin d’être tout), Napoléon : l’épopée en mille films permet à l’amateur (d’histoire ou de cinéma) de se plonger tout à la fois dans une histoire et une filmographie gigantesques sans perdre pied. Sur le plan de l’organisation, l’ouvrage est juste grandiose. Je m’explique :

  • tout d’abord nous avons une introduction qui fait, entre autres, le point sur la représentation de Napoléon : précurseur de l’Europe moderne ou tyran, idéalisé ou diabolisé, comment a-t-il été décrit, condamné ou transfiguré, que les écrivains ou les réalisateurs soient français, anglais, russes, italiens, espagnols… Ce qu’il y a de sûr, et ce dont nous prévient l’auteur, c’est le nombre colossal de films qui lui sont consacrés ;
  • ensuite, après cette introduction déjà trop riche pour qu’elle puisse être résumée, l’auteur revient sur les films qui évoquent la trajectoire de Napoléon dans son ensemble, depuis sa naissance en Corse jusqu’à sa mort en exil à Sainte-Hélène ;
  • il aborde ensuite chacune des parties de la vie de l’Empereur de la façon suivante : un résumé historique, un résumé filmographique (une synthèse sur la façon dont les cinéastes ont abordé le sujet) et enfin la liste des films concernés, avec fiche technique, synopsis, histoire et analyse.

En bref, pourquoi ce mode de construction est-il l’idéal ? Parce qu’au lieu de prendre l’angle du cinéma, de faire une chronologie partant du cinéma muet jusqu’à 2015, l’auteur croise habilement les deux.

Chaque chapitre renvoie à une période de l’épopée napoléonienne, à un personnage, à un événement, dans l’ordre chronologique, et après seulement les films sont classés par ordre de sortie, ce qui évite de retrouver un film muet sur Waterloo avant un film récent sur le 18 Brumaire.

Cette organisation permet aussi une lecture personnelle de l’ouvrage : le lecteur scrupuleux suivra Napoléon au fil de ses batailles, de ses rencontres et de ses confrontations, le flâneur pourra s’aventurer d’une affiche de cinéma à une autre, d’un drame à une comédie, en passant – car Hervé Dumont, avec humour, ne laisse aucun genre de côté – par la satire, l’uchronie, voire le film érotique (et un épisode de Doctor Who !).

C’est d’ailleurs généralement avec humour que l’auteur s’exprime, mais aussi avec un ton friand d’anecdotes et sans indulgence. J’ai particulièrement retenu cette analyse d’un téléfilm anglais Napoléon de 2007, qu’il conclut ainsi :

Le téléfilm de Nick Murphy est l’unique fiction consacrée au siège de Toulon (…). L’assaut final sous la pluie battante (Bonaparte y est blessé à la cuisse) nous est offert avec moult ralentis et violons. Quant au jeune Corse joué par Tom Burke, c’est un dadais chevelu légèrement empâté, au sourire niais et montrant autant d’autorité qu’un koala.

Au cœur de l’épopée napoléonienne

Il est évidemment impossible de faire un résumé exhaustif de ce livre. Aussi je vous propose quelques haltes, parmi les films vus, revus et à voir, ceux que l’auteur considère comme des références et ceux qui ont nourri mon envie d’acheter son ouvrage et de m’y plonger.

  • L’une des références les plus souvent citées par Hervé Dumont, hormis l’article qu’il lui consacre, c’est bien entendu le Napoléon d’Abel Gance, sorti en version muette en 1927, ressorti en version sonore en 1935, qui devait à l’origine suivre Napoléon de Brienne jusqu’à Waterloo, mais qui pour des raisons financières s’achève sur la campagne d’Italie, et que j’avoue, à ma grande honte, ne pas avoir vu.
  • Sacha Guitry a consacré plusieurs films à Napoléon et à son entourage : son premier amour dans Le Destin fabuleux de Désirée Clary, ses relations avec Talleyrand dans Le Diable boiteux. C’est également l’un des rares à avoir consacré un film à la vie entière de Napoléon, de sa naissance à sa mort, et que j’ai vu et revu au point de le connaître presque par cœur, mais pas aussi bien tout de même que Si Versailles m’était conté. Une fresque incroyable, avec que des grands acteurs des années 50, où l’histoire est savamment triturée, racontée et orchestrée par Guitry.
  • L’ouvrage d’Hervé Dumont m’a donné envie de voir le film Désirée, consacrée au premier amour de Bonaparte, Désirée Clary, avec un Bonaparte incarné par Marlon Brando. Par contre, l’auteur n’est pas tendre avec Marie Walewska (The Conquest), le film qui évoque la relation de Napoléon (Charles Boyer) avec son « épouse polonaise » (Greta Garbo), bien que personnellement j’y trouve une Garbo tendre, douce, parfois rieuse et moins lointaine qu’à l’accoutumée…
  • Napoléon : l’épopée en mille films ne tarit pas d’éloges sur deux films en particulier, Les Duellistes (The Duellist), le premier film de Ridley Scott, que j’ai du coup acheté mais que je n’ai pas encore eu le temps de voir, et Master and Commander, de Peter Weir, avec Russell Crowe, une magnifique évocation des guerres maritimes napoléoniennes, entre les corsaires français et la marine britannique.
  • Ce livre m’a également rappelé un film superbe que j’avais vu un jour par hasard, Lady Hamilton, avec Vivien Leigh (la Scarlett d’Autant en emporte le vent) et Laurence Olivier (le Max de Winter de Rebecca), couple à la ville et à l’écran, et qui raconte la liaison entre Nelson et Lady Hamilton, épouse de l’ambassadeur britannique à Naples.
  • Hervé Dumont énumère les différentes adaptations de Madame Sans Gène, pièce de Victorien Sardou qui s’inspire de Catherine Hubscher, épouse du Maréchal Lefebvre, ma préférée reste la captation de la pièce avec Jacqueline Maillan, avec Alain Mottet dans le rôle de Fouché.
  • On y retrouve enfin quelques adaptations cinématographiques d’œuvres littéraires qui se sont penchées directement ou indirectement sur la période napoléonienne : Guerre et Paix avec Audrey Hepburn, une adaptation du Comte de Monte-Cristo (mes versions préférées sont celles avec Pierre-Richard Willm et avec Jean Marais, toutes deux réalisées par Robert Vernay), une des Misérables (ma préférée est une mini-série de 1972 réalisée par Marcel Bluwal, même si j’ai redécouvert tout récemment celle de Josée Dayan avec Gérard Depardieu), et enfin l’adaptation du Colonel Chabert avec Depardieu, Luchini et Fanny Ardant.

Voilà, en quelques lignes et en quelques vidéos, les films que ce superbe livre m’a donné envie de voir ou de revoir. Et j’espère que l’auteur, en plus de son encyclopédie du film historique en ligne, publiera d’autres livres du même genre, par exemple sur Louis XIV ou sur Elizabeth Ière d’Angleterre…

À bientôt !

1 commentaire

Classé dans Bibliothèque cinéphile

À quelques jours de la rentrée

Voici un petit article doc à quelques jours de la rentrée. Il précède un article cinéphile pour reprendre septembre en douceur, et le désormais traditionnel article mensuel des séances et animations du CDI.

Pourquoi je parle boulot alors que je suis encore en vacances ? Parce que j’ai eu l’occasion cette année d’aller à Ludovia. Qu’est-ce que Ludovia ? Vous allez le découvrir dans les lignes qui suivent. Qu’est-ce que cet article ? Un petit compte-rendu de séjour, sans prétention, et totalement subjectif, de mon premier Ludovia, sous forme d’abécédaire.

Petit abécédaire pratique de Ludovia

A… comme Ax-les-thermes

Station thermale du sud de la France, au bord des Pyrénées, proche d’Andorre, à 2h de route de Toulouse, entourée de montagnes, dotée d’un casino et de bons restaurants, et aux rivières et chalets pittoresques.

http://www.ludovia.org/2015/ax-les-thermes-presentation/

Photo 26-08-2015 15 25 33

B… comme BYOD

Sigle qui une fois détaillé donne « Bring Your Own Device », autrement dit le fait pour l’élève d’apporter en classe son propre matériel électronique de travail (smartphone, tablette, ordinateur). Clairement mis en œuvre durant Ludovia, où les tablettes, smartphones, ordinateurs et autres outils pullulent.

http://www.cnil.fr/documentation/fiches-pratiques/fiche/article/byod-quelles-sont-les-bonnes-pratiques/

C… comme collectivités

Le soir du premier jour, j’ai rarement vu autant d’officiels réunis au même endroit afin de nous vanter les beautés et le dynamisme de l’Ariège : maire, conseiller régional, président de l’agglomération de communes, préfet… que de monde !

http://www.vallees-ax.com

Photo 24-08-2015 18 23 45

D… comme diversité

Diversité des acteurs rencontrés, des objets et des initiatives présentés, comme dans tous les salons, on ne sait plus où donner de la tête, c’est vivant, ça part dans tous les sens, et ça concentre en quelques jours beaucoup d’énergie et d’innovations… Ça donne aussi beaucoup d’idées même si on se demande comment déplacer les montagnes…

http://www.ludovia.org/2015/programme-les-grands-principes/

E… comme Explorcamps

Petites tables de 8 personnes environ, dotées d’une télévision et d’un câble HDMI, servant à des intervenants pour présenter des projets nationaux, académiques ou personnels, et devant lesquels chacun passe ou s’arrête, suivant l’intérêt que chaque projet suscite. À préférer, quand on en a l’opportunité, aux grandes tables rondes, pas inintéressantes, mais où il y a moins d’interactions et d’échanges.

http://www.ludovia.org/2015/ateliers-explorcamps-ludovia12/

Mais E.. aussi comme EMI

L’éducation aux médias et à l’information est l’un des enjeux majeurs de l’éducation, visant à former des cyber-citoyens ayant un regard critique sur l’information.

Sur l’un des Explorcamps en question, j’ai assisté à la synthèse des TraAM EMI 2014-2015 par Brigitte Pierrat, prof doc polyvalente, hyperactive et hyper-veilleuse. Le sujet en était : « Avec le numérique, construire un parcours et contribuer à une appropriation de linformation pour un usage responsable et citoyen »

http://eduscol.education.fr/cid83624/emi-et-pratiques-pedagogiques.html#lien4

J’ai vu des portfolios EMI, des parcours de formation EMI, et des cartes mentales de notions EMI (voir T comme TraAM).

http://www.pearltrees.com/eduscolcdi/portfolios-parcours-formation/id14372697

F… comme formation

Mot devant lequel on accole de plus en plus souvent le terme « auto », quelle que soit la forme que cela peut prendre : MOOC, parcours, formation en ligne, formation à distance, formation entre pairs, espace personnel d’apprentissage… Où l’on voit que les enseignants mettent autant d’originalité, quand on leur en donne la possibilité, à former les élèves qu’à se former eux-mêmes.

http://docs.ac-toulouse.fr/wp/?p=797

G… comme gros plan

À tout hasard, j’avais apporté mon appareil photo – un craquage des vacances – mais j’ai surtout pris des photos avec le smartphone et la tablette finalement (les dites photos ponctuent l’article), et chose inédite, j’ai également été prise en photo. Le résultat étant presque satisfaisant et de toute façon sans doute déjà en ligne si jamais vous me googlez, voici pour la première et la dernière fois sur ce blog une photo de moi.

Photo 26-08-2015 17 13 28

H… comme hashtags

Ça tweete, ça retweete, ça favorise, ça se suit, ça relaie, ça communique, ça se découvre, ça s’interpelle, ça polémique… Et en particulier en utilisant le hashtag #ludovia12. Ludovia est également pour certains l’occasion de fêter des anniversaires, notamment celui du compte @Edu_Num qui fête sa première année.

https://mobile.twitter.com/hashtag/ludovia12?ref_src=twsrc%5Etfw

I… comme identité

Découle principalement de la lettre précédente : qui dit hashtag dit compte Twitter, et l’on s’observe, et l’on se reconnaît, et on met enfin un visage sur un avatar, une identité réelle sur une identité virtuelle. L’inconvénient ? On a plus tendance à regarder le torse des gens et à tenter de déchiffrer leur badge qu’à regarder leur visage.

badge ludovia

J… comme jeux sérieux

Plein d’exemples et d’idées bien-sûr : les Quizz de Laureline Lemoine et de Christine Jeudy sur Educaplay réalisés dans le cadre des TraAM, les quizz de Sophie Gronfier (Dijon) dans son parcours d’auto-formation élèves, les Enigmapp de Marie Soulié présentées à son Explorcamp « les murs de ma classe me parlent »…

K… comme Ko

Et Ko comme kilo-octets, même si j’imagine que l’échange de données, le partage de fichiers, de documents, de vidéos, doivent prendre beaucoup plus de place…

Et KO comme KO, passés ces trois jours, la fatigue s’en ressent (voir S comme saturation).

L… comme Ludovia

C’est la 12ème édition de cette université d’été avec comme thématique cette année : Numérique & éducation, entre appropriations et détournements. Au menu cette année, tables rondes, fablabs, Explorcamps (voir E) réflexions et cogitations pendant 3 jours.

http://www.ludovia.org/2015/

M… comme méninges

Après 2 mois à baigner dans le cinéma et une régression intellectuelle totalement assumée (youpi personne ne m’appelle Madame sauf dans les magasins et personne ne me demande si je suis ouverte !!!), il a fallu faire redémarrer les neurones et ré-entraîner sa capacité d’attention afin qu’elle excède 5 minutes et se concentre sur autre chose que sur les paroles des chansons Disney. M comme mission presque accomplie, retour à la maison, et je veux encore être une sale gosse pour les derniers jours d’immaturité qu’il me reste !

N… comme numérique

Évidemment le maître mot. Tend fort heureusement à remplacer le terme « technologies », qui accolé à l’adjectif « nouvelles », n’a plus rien de nouveau, sauf pour les dinosaures, depuis quelques années.

O… comme observatoire

Ludovia est un excellent observatoire de l’innovation en terme d’éducation mais qui rend toujours quelque peu schizophrène : il y a la réalité du terrain d’un côté, il y a de l’autre la vie sur les salons, dans les universités d’été, dans les séminaires, où l’on imagine, où l’on espère, où l’on scrute et fait des plans sur la comète… Lorsque l’on monte sur les hauteurs d’Ax-les-thermes, on aperçoit d’ailleurs sur les montagnes un monument qui semble être un observatoire pour des cieux non numériques et plus lointains.

P… comme pratiques

Ceci découle directement de l’article précédent. Voilà ce que font les autres, voilà leurs pratiques, fruits de leurs expériences et de leur implication, et moi, maintenant, quelles vont être les miennes ? À une semaine de la rentrée, ce salon frustre, questionne et donne envie tout à la fois !

Q… comme QR-codes

Sur son Explorcamp, Marie Soulié nous a présenté « les murs de sa classe », sur lesquels sont affichés posters en réalité augmentée et QR-codes, réalisés notamment via l’application Aurasma, et faisant lien vers jeux sérieux et capsules vidéos… Cela m’a donne envie de faire un îlot « réalité augmentée » au CDI, à voir maintenant si et comment je pourrai le concrétiser !

http://tablettes-coursdefrancais.eklablog.com/accueil-c20969231

Et il faut ajouter que le programme de ces quelques jours est accessible sur l’université, via un QR-code !

R… comme rencontres

Évidemment sur Ludovia, j’ai retrouvé certaines des superdocs mentionnées dans l’article de juin de Cinephiledoc. J’ai également revu des collègues que j’avais croisées à d’autres réunions, séminaires, rencontres, etc. J’ai pu mettre un visage sur certains des comptes Twitter que je suis ou qui me suivent (voir I comme identité).

S… comme saturation

Après 3 jours d’université d’été à parler numérique, matériel électronique en tous genre, BYOD, réseaux sociaux, etc. Il peut vous arriver, tout comme moi, à un état de fatigue avancée, d’interpréter, juste avant le décollage à Toulouse Blagnac, la consigne « veuillez ranger votre tablette » par « ah bon mais pourquoi je dois ranger mon iPad ?!?!? » Dans ce cas-là, sachez que vous ferez bien rire les superdocs aux alentours, dont @spdocs qui n’est pas du tout compatissante.

T… comme TraAM

Travaux académiques mutualisés, répondant à un appel à projets lancé annuellement par la DNE sur un sujet spécifique. En 2014-2015, en documentation, les 8 académies retenues ont travaillé sur la thématique suivante « monter un projet collaboratif pour échanger sur la formation des élèves » et ont produit des scénarios pédagogiques, des portfolios, des mindmaps, des applications, des articles réflexifs, des outils de veille et de formation.

https://magic.piktochart.com/output/6478152-bilan-traamdoc

Bilan TraAMDoc

L’année prochaine, le sujet retenu est « Nouvelles pratiques pour informer, nouveaux usages pour s’informer ». Les échanges se font notamment via Twitter et le hashtag #TraAMDoc (voir H comme hashtag et V comme valorisation).

U… comme université

Ludovia est une « université d’été« , abrégée en UE parfois sur Twitter, on y croise chercheurs en éducation, enseignants bien-sûr, étudiants, formateurs, inspecteurs, délégués et interlocuteurs académiques au numérique, blogueurs et twittos en tout genre, experts, membres de l’institution, représentants d’universités étrangères, entreprises (dont certains des GAFA), ou simples curieux.

http://www.ludovia.org/2015/category/intervenants-moderateurs/

V… comme valorisation

Mes deux outils de prédilection, Twitter et les infographies, sont au rendez-vous sur ce salon (pour Twitter, voir hashtag). Je n’ai personnellement pas beaucoup tweeté ou retweeté, me concentrant surtout sur ce que de plus compétents et communicants que moi tweetaient et retweetaient. Pour les infographies, voir à Formation celle réalisée par l’académie de Toulouse dans le cadre des TraAM et de son espace personnel d’apprentissage, et voir également à TraAM l’infographie synthétique de ces travaux.

W… comme wifi

Ne pas s’attendre à un débit fabuleux, en dehors de Ludovia. Et si vous êtes nomophobes (ou simplement accro), ne quittez pas les environs. Après forcément quand 560 personnes tentent de tweeter en même temps, ça bouchonne…

X… comme xtra-terrestre

Les habitants d’Ax-les-thermes y sont certainement habitués, les touristes sans doute moins : pendant 3 jours les espaces du casino sont envahis d’aliens étranges, affublés de gobelets qui leur donnent l’air de petits oiseaux attendant des graines, et de badges où sont énumérés noms et qualités de chacun. Ils se reconnaissent entre eux, ont leur propre langage et ne se déplacent pas sans BYODer (voir B).

Photo 26-08-2015 15 45 28

Y… comme s’Y repérer

Quelque peu fastidieux pour les débutants : le fléchage n’est pas hyper explicite, le programme – séminaire numérique oblige – n’est pas très visible, les annonces micro ne sont pas systématiques, et parfois, si l’on ne vérifie pas, on ne sait pas où a lieu quoi. Mais le salon étant à taille humaine, on finit pas trouver son chemin… surtout lorsqu’on tombe sur le QR-code du programme !

Z… comme Zen

Malgré la fatigue, dont je tenterai de récupérer durant les quelques derniers jours de vacances avant la reprise, ce que j’ai tout de même apprécié sur Ludovia, c’est la décontraction des participants et des échanges, avec ces Explorcamps informels, ces discussions, ces déjeuners sur l’herbe, dans une ambiance ensoleillée et dépaysante.

Profitez bien des derniers jours, moi je retourne dans ma bulle ! À très vite !

7 Commentaires

Classé dans Tics de doc