Au soleil du CDI…

La fin de l’année approche et, avec elle, les questions inévitables du professeur documentaliste. Le professeur d’histoire, de français, de mathématiques, aura toujours à coeur :

  • la fin de son programme
  • les conseils de classe
  • les bulletins à remplir
  • comment faire tenir tranquilles 30 loustics alors que les manuels ont été rendus depuis une à deux semaines ?

Pour le professeur documentaliste,  les choses sont parfois sensiblement différentes :

  • récupérer tous les livres empruntés
  • finir son bilan d’activités
  • commencer fébrilement son inventaire
  • tout en mettant la dernière main aux projets qui ont attendus patiemment la fin de l’année pour s’organiser…
B. de Souza - Improbables librairies, improbables bibliothèques

B. de Souza – Improbables librairies, improbables bibliothèques

Les affres du petit-déjeuner

J’ai déjà évoqué dans un article précédent ce projet organisé en collaboration avec une collègue de SVT et l’infirmière : l’opération « Petit déjeuner au collège ». Ce projet a connu des retards successifs, des couacs dus à des différences d’emplois du temps. Fin avril, il a enfin démarré : avec une classe de cinquième, il s’agissait de travailler sur l’importance du petit-déjeuner – un comble pour moi qui ai longtemps fait figure de mauvaise élève en la matière.

Les élèves devait faire des exposés à partir de ce thème : « Bien manger le matin, pourquoi ? », « L’hygiène bucco-dentaire », « L’équilibre alimentaire », « Les familles d’aliments », « Petit déjeuner du monde ».

Je me servais de ce projet pour étudier avec les élèves la notion de copier-coller et la structure d’un article de Wikipédia, séance qui n’a pas très bien fonctionné mais qui m’a tout de même donné l’idée de quelques correctifs

Au retour des vacances, à la mi-mai, cependant, j’ai dû reprendre le projet avec l’infirmière, la collègue de SVT étant arrêtée. J’ai dû récupérer les exposés (ou pas), sous leurs différentes formes (ou absence de forme) : diaporamas, panneaux d’expositions, dossiers. Cela va du travail non rendu au diaporama parfait, en passant par le copier-coller.

A partir des documents rendus par les élèves, nous avons donc décidé de fabriquer, à destination de la classe actrice du projet, un set de table plastifié sur le petit déjeuner, que j’ai réalisé sous format PDF :

petit déj set de table

Les autres classes de cinquième, qui bénéficient également de l’opération – toutes les cinquièmes viennent prendre un petit déjeuner au réfectoire la semaine prochaine – recevront un mini-dossier que j’ai conçu :

Petit déjeuner dossier

Le monument à sa gloire

C’est ainsi qu’un ami prof doc surnomme le bilan d’activités. Pour les néophytes et les profanes, le bilan d’activités est le document qu’est sensé produire tous les ans un prof doc digne de ce nom, et qui résume toutes les tâches qu’il a accomplies au sein du collège durant l’année scolaire.

Pour la structure de ce bilan, je me suis inspirée de l’excellent article de Perrine, sur son blog Bruits et chuchotements. J’ai d’abord rappelé quelques éléments propres aux missions du professeur documentaliste et aux priorités que j’avais établies en début d’année, puis j’ai repris les points énoncés par Perrine :

  1. L’accueil et l’accès aux ressources
  2. L’organisation du système d’information
  3. Le développement des collections
  4. Les actions de formation
  5. La contribution à l’ouverture culturelle de l’établissement

J’ai cependant rajouté un dernier point : veille, formations et publications professionnelles. Je considère en effet que cela permet de montrer un certain recul par rapport à notre métier, le besoin d’une formation continue et… je peux ainsi évoquer Cinephiledoc comme outil hybride mais tout de même professionnel !!!

Bref, voilà la bestiole sous sa forme à peu près définitive :

Bilan d’activités CDI 2012 2013

Nouvelles en désordre

Pour finir, voici pêle-mêle quelques nouvelles cinéphiles et doc :

  • je n’ai pas trouvé encore de livres à critiquer pour le mois de juin – vous me direz, j’ai encore le temps. Par contre, j’ai quelques petites idées sympas de hors-séries pour cet été, je n’en dis pas plus !
  • j’ai une seule et unique élève de 3e cinéphile, et qui a brillamment passé son épreuve d’histoire des arts, bien qu’elle ne soit en France que depuis un an. Je n’ai pas pu résisté : je lui ai acheté, avec mes petits sous, un livre sur le cinéma, avec lequel j’ai réinvesti l’idée des post-its (ou comment donner à une petite de quinze ans des idées de films pour les vingt ans à venir).
  • le journal du collège avance péniblement. Mon équipe vient tous les mardis et me réclame à goûter : de 17h à 18h, visiblement, c’est l’heure de la fringale. Ce soir j’ai craqué, j’ai rapporté une tablette de chocolat.
  • Félicitations aux nouveaux lauréats du CAPES externe de documentation, dont les résultats sont tombés hier.
  • enfin, pour les cinéphiles, n’oubliez pas, vous avez jusqu’à début août pour aller voir l’exposition Jacques Demy à la Cinémathèque : ne loupez pas les superbes archives et les costumes de Peau d’âne. J’ai voulu convaincre une amie d’y aller en chantant, mais elle m’a laissée entendre qu’elle n’avait pas envie de se faire lapider ou d’être responsable d’une catastrophe climatique…
Publicités

3 Commentaires

Classé dans Tics de doc

3 réponses à “Au soleil du CDI…

  1. Quel bilan !
    J’espère sincèrement que ton établissement se rend compte de la chance qu’ils ont d’avoir une prof doc aussi active ! Lors de mon stage en collège j’avais comme tutrice une prof doc comme toi (elle organisait des clubs lecture, journal, théâtre, IRD…) et quand elle a apporté son bilan d’activité (de 300 pages !) à je sais plus conseil, le chef d’établissement a soupesé le lourd document, lui a fait un ptit sourire niais en disant « Eh bin il s’en passe des choses au CDI » mais n’a jamais ouvert le bilan…même pour regarder le sommaire…
    Tu restes dans ce collège l’année prochaine ??

    • Oui je reste bien dans ce collège l’année prochaine.
      J’ai bien lu : un bilan d’activités de 300 pages ???? mais c’est du sadisme envers le chef d’établissement ça !!! Même pour 13 pages ma chef m’a demandé si elle devait le lire tout de suite ou si elle avait du temps… alors 300 pages… Il faut tout de même tenir compte de la capacité (de l’économie) d’attention du public visé 😉 300 pages, c’est de la folie pure !

      • Hahaha ! Oui elle avait fait 300 pages car elle avait archivé TOUTES ses feuilles d’activités, bilans d’acquisition et autre…mais je te rassure elle avait aussi fait un mini dossier de quelques pages synthétique pour le chef d’établissement qui évidemment…n’a rien lu ! ^_^
        Mais bon le jour de son inspection elle a sorti ça et les inspecteurs ont limite applaudi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s