Portraits d’élèves

À l’occasion de cette veille de vacances, et en attendant d’autres articles soit plus cinéphiles, soit davantage doc, une petite détente s’impose (au milieu des commandes à traiter et du deuxième numéro du journal du collège à faire paraître)…

Je l’avais déjà évoqué, j’aime tout ce qui est prétexte à la détente (professionnelle) : je suis assidûment les mises à jour du site Vie de merde, je suis abonnée aux Perles de libraires, au groupe « Je suis bibliothécaire acariâtre et j’aime ça » et aux Brèves de Profs docs sur Facebook. Il était naturel que l’initiative d’une collègue, VDD : Vie de doc, remporte toute mon adhésion, et je n’ai pas résisté, quelques jours après l’avoir découvert, à poster ma propre VDD.

Dans cette dernière, je présente deux élèves qui sont particulièrement présents au CDI : Shamallow et Droopy. Les surnommer Laurel et Hardy aurait été tout à fait envisageable, mais j’ai trouvé que pour Shamallow, la comparaison avec Hardy n’était tout de même pas très flatteuse. Ces deux-là forment cependant un duo de choc, qui rappellent forcément les duos comiques qui me viennent à l’esprit (lien magique et improbable avec mon précédent article) : le clown blanc et l’auguste, Laurel et Hardy bien-sûr, Bourvil et De Funès…

Droopy est celui qui a, le premier, attiré mon attention, alors que j’accompagnais les élèves de sa classe en sortie. Il aime beaucoup participer, et il aime que des choses se passent et arrivent vite. Si vous l’ignorez, si vous laissez un temps mort s’installer, si vous négligez quelque chose qui lui semble capital, inévitablement, le destin semble l’accabler. Mieux, vous représentez, à vous seul, le destin qui s’abat sur lui. Droopy, c’est comme ce personnage toujours poursuivi par un nuage, alors que tout autour de lui, le soleil brille. Donc, pour résumer, pour Droopy :

  • Je suis – le CDI est – toujours fermé(e). Et oui, c’est lui, mon plaignant principal. Et si je suis fermée, c’est bien évidemment par pure méchanceté et plaisir de persécution. Chaque jour il vient donc demander si JE suis ouverte à la récré ou à midi ;
  • Lorsque je commande des livres à un représentant qui vient me les montrer, et que les livres tardent à arriver, Droopy est persuadé que je me suis faite arnaquer. Il ne cessera, jusqu’à leur arrivée, de me demander, tous les jours, s’ils sont arrivés, jusqu’à ce que je lui dise que je ne me suis pas mise à les pondre (les livres) ;
  • Droopy participe activement aux ateliers du CDI mais voudra toujours que l’atelier jeux ait lieu le jour de l’atelier cinéma, que la boîte à idées fabriquée pour le journal soit remplie une heure après sa mise en service ou que les cartes de presse des journalistes en herbe, qu’il a attendues avec impatience, aient finalement plus de couleurs et soient plus voyantes. Bref, c’est un censeur impitoyable…

Shamallow est l’auguste. Jovial, rond comme une bille, et bon vivant – visiblement – il m’a déjà proposé de me corrompre en me donnant un bonbon si je le laissais manger le sien au CDI en toute impunité. C’est le négociateur. En bon compagnon de Droopy, il le tyrannise volontiers, et lorsque ce dernier me rend chèvre, il me dit : « Je peux le taper, Madame ? » Ma position de fonctionnaire éthique et responsable me pousse à refuser…

Ce qui m’amuse surtout avec Shamallow, c’est que, comme certains enfants, et contrairement à beaucoup d’autres, il s’exprime de manière parfois très recherchée (ce qui ne se ressent pourtant pas dans son orthographe). Il me rappelle, en moins exagéré, la fillette de L’élégance du hérissonou le garçon de Préparez vos mouchoirs :

  • Si je le menace, alors qu’il hésite longuement à entrer au CDI ou à rester dans la cour, de le « pendre par les oreilles à un arbre », il me répond sans se départir de son sérieux, et sans faire entendre son éclat de rire habituellement si sonore : « C’est de la discrimination, je vais appeler mon avocat » ;
  • Il y a quelques semaines, il s’était institué mon « assistant » et m’avait annoncé son intention de me succéder à mon départ, qui, jusqu’à preuve du contraire, n’est pourtant pas à l’ordre du jour. Si je n’y avais pas mis un frein, il était prêt à s’assoir à ma place, derrière mon bureau ;
  • Shamallow est un donateur qui a voulu enrichir de quelques Titeuf et de quelques Boule et Bill (tiens un autre duo !), le fond déjà conséquent en bande-dessinée du CDI, et je sens que si je tarde à les enregistrer dans la base, je vais subir son courroux !

Même si les vacances sont les bienvenues, ce duo de choc va peut-être un peu me manquer pendant ces quelques jours, où je vais, comme d’habitude, essayer de rattraper mon retard en lecture, films et séries télé !

Advertisements

4 Commentaires

Classé dans Tics de doc

4 réponses à “Portraits d’élèves

  1. Écoute, vu ta manière de les décrire, je les trouve attachants! Et drôle ^^ J’espère qu’on les reverra sur ce blog! Ah, et un truc pour le « vous êtes ouverte à -insérer ici n’importe quelle heure-« , dis lui qu’à priori non, mais que tu vas aller chercher un couteau en cuisine et t’ouvrir le bide à cette heure précise, mais que sinon, le CDI, lui, sera ouvert à coup sûr. Y’a des chances qu’ils retiennent la nuance.

  2. MLaure

    Hihi! J’adore! Encore, encore!!

  3. Charlotte

    portrait assez fidèle de ces deux petits monstres attachant qui vont cesser pendant 15 jours de me demander « vous avez corrigés mes copies ? » pour Droopy et « Madame, si je vous donne un bonbon, vous augmentez ma note ? » pour son acolyte….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s